ANTOINE par Bureau A

Le studio suisse d’architecture Bureau A a dissimulé une cabane en bois à l’intérieur d’un rocher artificiel et l’a transporté dans les Alpes suisses.

Bureau A, dirigé par les architectes Léopold Banchini et Daniel Zamarbide, a donc conçu ce refuge de montagne pour rendre hommage au personnage central dans le roman Derborence, de l’écrivain suisse Charles-Ferdinand Ramuz. C’est l’histoire d’un berger nommé Antoine qui se retrouve piégé entre les roches après un glissement de terrain, et survit pendant sept semaines avant de trouver le chemin du retour. La structure a donc été nommée Antoine. « Les montagnes ont le pouvoir de convoquer des sentiments de fascination et la peur en même temps » déclarent les architectes.

L’abri comprend une cabane en bois simple, enfermée dans une coque en béton prenant la forme d’un énorme rocher. L’intérieur n’est révélé que par une paire de petites fenêtres et une porte encastrée. À l’intérieur, le bois noueux a été exposé sur les murs gauche, planchers et plafonds. Des rabats se replient sur les murs pour créer un coin, une table et un lit, de sorte qu’une personne peut rester confortablement à l’intérieur. Il contient des éléments architecturaux très basiques – cheminée, lit, table, tabouret, fenêtre.

Le projet a été commandé pour accueillir des artistes en résidence pour un programme géré par la Fondation Verbier 3d. Il a été construit à la main dans un village de montagne et transporté vers le site à l’arrière d’un camion.

Pour en savoir plus sur Bureau A, cliquez ici.
Photos: Dylan Perrenoud

source


Galerie


Laisser un commentaire