ARCHITECTURE>>> Equipe Lion-Descartes

Equipe Lion-Descartes.

© Groupe Descartes

Grand Prix de l’urbanisme, il est un des spécialistes du logement et de la question urbaine et paysagère.

Il fonde son agence en 1989 qui rassemble aujourd’hui six associés et 40 architectes diplômés (urbaniste, urbaniste géographe, architecte d’intérieur, paysagistes, etc.).
Il a réalisé de nombreux projets urbains en France : Plaine Saint-Denis, quartier Neuhof de Strasbourg, cité de la Méditerranée à Marseille, quartier Masséna-Bruneseau à Paris Rive Gauche, etc. Parmi ses autres œuvres figurent le palais de justice de Draguignan, l’extension de la Maison européenne de la photographie à Paris ou encore les logements en front du parc de Bercy et le long de La Villette à Paris.

Cette équipe menée par Yves Lion part d’un concept simple réorganiser notre espace de vie : « ce qui serait extraordinaire, ce serait d’améliorer l’ordinaire ». Pour appuyer cette devise le groupe descartes propose quatre axes de réflexion ayantpour objectif le éveloppement économique et humain de la Région Capitale.
Le journal du design a étudié pour vous ces quatres points pour en sortir le meilleur.

Vingt grandes villes de 500 000 habitants :
L’un des problèmes majeur de la Région Capitale actuelle est le manque d’infrastructure pour le nombre de franciliens. Approchant des neufs millions d’habitants soit l’équivalent des 25 plus grandes villes de françaises, elle ne retrouve pas l’équipement lié à sa population ( Zénith, théâtre,stade…).Considérant que tous les habitants de la région parisienne ont droit et à la ville et à la métropole. L’équipe Descartes propose la création de 20 villes durable de 500 000 habitants. Palliant ainsi le manque d’infrastructure et composant l’ensemble de la région parisienne. Ces ensembles urbains seraient l’intermédiaire entre le niveau local et le niveau de l’agglomération. Par des aménagements et des transports adaptés (transformation de la N7 en boulevard métropolitain où circuleraient des transports collectifs), elles permettraient de nouvelles proximités, notamment entre lieux de vie et lieux de travail.



© Groupe Descartes

Plus de 20 m² par logement :
Spécialisé dans le logement et de la question urbaine Yves lion et son équipe s’attaque donc au problème de l’habitation. la tendance lourde de la métropole à éloigner ses habitants faute de logements quantitativement, qualitativement et économiquement adaptés aux moyens et aux modes de vie des ménages. Ralentir voir même enrayer la logique de rétention foncière qui provoque une stase actuelle du territoire, surtout celui de l’ile de France. Réduire le prix du foncier au maximum en utilisant un grand nombre de terrain jusque-là intouchables (parking, zone inondable,terrain désaffecté,.. ). Mais aussi d’encourager la densité à toutes les échelles avec par exemple possibilité d’extension des pavillons jusqu’à 100m2 ce qui va ravir les propriétaires.

© Groupe Descartes

30 minutes de trajet en moins par jour :
Diminuer ou limiter le temps de transports permettraient de réduire la pollution et la ségrégation. Conscient de cela L’équipe Descartes envisage d’adapter le temps de transports selon le moyen de transport le plus adéquate. Pour les déplacements de – 10mins favoriser le vélo, la marche a pied. Faciliter les déplacements intermédiaires n’excédant pas 20 minutes avec plus de transports en commun de toute sorte .Garantir surtoutdes déplacements métropolitains n’excèdent pas les 30 minutes .Car il s’avère que la distance domicile/travail est devenue, en région parisienne un indice fort de ségrégation sociale. Pour lutter contre cela la modification de la politique tarifaire (exemple: plus loin = moins cher). De favoriser les circuits courts (associer commerce et production). L’amélioration des transports permettra de lier des sites prioritaires entre eux (nouveaux quartiers et pôles d’emplois) et d’en désenclaver d’autres, en particulier les grands ensembles. Pour la partie écologie ils comptent optimiser tout de suite des réseaux y compris les autoroutes urbaines les déplacements économes en CO2.

Moins deux degrés centigrades :

L’équipe de Lion entame dans cette partie le grand programme écologique. Ayant travaillé sur ce point avec l’équipe de recherche de Météo France une ligne écologique en est ressorti, empêcher l’augmentation de température de la Capitale Métropole. Pour lutter contre le réchauffement ils envisagent d’étendre la forêt d’au moins 30 pour cent en Ile-de-France, promouvoir l’agriculture locale, améliorer la qualité de l’eau et développer les zones humides. Réduire l’émissions et la consommations énergétiques sont les principales mesures proposées par Yves Lion. Simple et peu onéreuse, cette action contribue à redéfinir le paysage parisien tout en alliant un objectif économique (développer la filière bois de 50%, par exemple) à de meilleures conditions de vie et de loisirs (promouvoir des activités de loisirs en forêt et le long des fleuves, tourner la ville vers la forêt, habiter les rives). Ainsi, les espaces naturels en frange de l’agglomération, qu’ils soient agricoles ou forestiers, peuvent devenir des territoires actifs au service de la ville.


© Groupe Descartes

En résume l’équipe Descartes explore l’amélioration de l’environnement quotidien pour en sortir la substantifique moelle de la condition humaine actuelle et futur.

Pour plus de renseignement sur leurs projets voici des liens :

Livret chantier complet
Internet


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 4 juillet 2009
  1. Par magrin |

    pas ma l’idée architecture assez aerée et aeérienne