ARCHITECTURE>>>Equipe AUC

Equipe AUC.

© l’AUC

Djamel Klouche, le plus jeune des dix architectes consultés a fondé son agence, l’AUC, en 1996 avec deux autres pairs.
Très portée sur l’urbain, la méthode de travail de Djamel Klouche prône une évolution vers des positions mêlant observation, médiation et production. Le projet urbain doit en effet permettre de révéler l’ensemble des qualités présentes dans la métropole.

Parmi ses réalisations achevées ou en cours, citons l’aménagement des espaces portuaires au Havre, un projet de requalification urbaine et de réhabilitation du quartier des Courtillières à Pantin, le projet urbain sur l’île du Baud-Chardonnet à Rennes ainsi que le cœur d’agglomération du TCO à La Réunion

Baptisée l’AUC, Ab Urbe Condita, (depuis la fondation de la ville en latin) il projette un avenir de la métropole que nous allons définir en quelques points.

Identifier le cadre spatio-temporel de la métropole :
Leurs études commencent à partir de la Capitale Francaise de la fin du  XVIIIéme siècle à nos jours. Elles se vaut à la fois spatiale et historique. Ils analysent pour cela 18 hauts lieux caractéristiques de l’agglomération parisienne. Cela constitue « la matrice du Grand Paris » qui permet de dresser un portrait de la métropole parisienne en prenant en compte les caractéristiques locales et globlales.
L’AUC instaure aussi une frise chronologique,  permettant de mesurer l’évolution de l’urbanisme parisien en mettant en parallèle 4 axes : la culture, les grands travaux, les transports, les avancées politiques et sociales (En 1972 : créations de théâtres en banlieue, en1973 : gare Montparnasse, boulevard périphérique, circulaire Guichard qui met fin à la construction de grands ensembles …).

Des villes exemplaires :
L’agence a également rassemblé des informations sur plusieurs métropoles dont certaines caractéristiques pourraient être appliquées au Grand Paris. Citons à titre d’exemples : la gestion de la grande diversité culturelle de Toronto (47,5 % de la population née à l’étranger), la faculté d’ajustement permanent de Singapour qui revoit constamment ses objectifs en matière d’urbanisme, le système très performant des transports de Curitiba, première ville écologique au monde, (métro aérien, grand nombre de lignes dont des lignes directes , politique de tarification très attractive) ou encore l’état hybride de Tokyo composée de gratte ciels et de pavillons.

Réhabiliter et mieux relier :
L’AUC propose de recycler les structures existantes, qu’il s’agisse d’une zone pavillonnaire, d’un grand ensemble (ex réhabilitation du Chaperon Vert à Gentilly) ou des espaces situé intra-muros. De mettre en place un service de transport performant reliant plus facilement les zones entres elles. Une fois revalorisées et désenclavées, les zones marginales se mettrontt à revivre. L’espace public pourrait être rendu plus agréable grâce à des véhicules moins bruyants et moins polluants ( exemple: véhicule électrique ).

Stimuler le potentiel de la métropole :
En recherchant de nouveaux îlots (« clusters ») pour créer des nouveaux pôles d’attractions sociaux et économiques. Qui à la manière de la Défense, seraient conçus pour capter et générer de la valeur économique (zones de recherche et d’entreprises à Saclay, à la plaine Saint- Denis) et les insérer dans des zones d’habitat. En repérant quels pourraient être les nouveaux lieux parisiens qui constitueraient des « embrayeurs de développement », comme a pu l’être le Crystal Palace au XIXème siècle, lieu d’expositions, d’attractions et de détente où se retrouvaient toutes les classes sociales. Avec le projet du Très Très Grand Louvre, le Grand Louvre serait étendu, mieux connecté aux transports collectifs, aux parkings et aux commerces ; il pourrait devenir un très grand lieu de rassemblement, démocratiser son image et avoir un rôle économique à jouer.

En résumé pour l’équipe de Djamel Klouche, « la métropole parisienne est déjà là, c’est une métropole héritée, mais elle n’est pas identifiée. » D’où la nécessité de menner leurs recherches pour identifier et metrre à jour les caractéristiques de l’aglomération parisienne.



© l’AUC

Pour plus de renseignement sur leurs projets voici des liens :
Livret chantier complet
Internet


Laisser un commentaire