Atelier d’artiste par Piotr Brzoza et Projekt Praga

Cet atelier d’artiste à Varsovie n’a rien de classique ! Il a été conçu pour le sculpteur polonais Pawel Althamer par l’architecte basé à Bâle, Piotr Brzoza et le studio Projekt Praga.

En effet, dès l’extérieur on remarque qu’un côté du bâtiment est pourvu d’une sorte de protubérance dorée à facettes qui ne passe pas inaperçue sur ces façades blanches ainsi que dans le paysage environnant. Ce module difforme abrite un espace de méditation, isolé du bruit et de la lumière. Cette pièce sculpturale est décrite par les architectes comme une interprétation de l’une des œuvres de Pawel Althamer, basée sur une performance traitant de la maladie d’Alzheimer, où les participants sont vêtus de scaphandres dorés.

Althamer, qui est connu pour ses sculptures conceptuelles, ses performances, ses installations et ses travaux vidéo, n’avait plus assez de place dans le studio qu’il partage avec son père et son frère. Il a donc demandé aux architectes de concevoir une extension de 400 m2. L’extension en forme de L est constituée de deux structures aux toits en pente qui se connectent à l’atelier existant pour encadrer une cour au centre du site. La capsule dorée complète une sorte de boucle spatiale de l’atelier. À l’intérieur, les architectes ont créé une sorte de gradation de la vie privée, en plaçant les zones d’usage commun au niveau du sol et les espaces privés pour la contemplation hors de la vue, sous les toits. L’idée était de créer un endroit où les deux générations (père et fils) peuvent travailler et passer du temps ensemble, sans que chacun perde son indépendance, sa tranquillité et sa concentration dans son travail.

Un grand atelier et un magasin jouxtent la cour et peuvent être utilisés collectivement par les artistes ainsi que pour accueillir les visiteurs. Une petite mezzanine est située au-dessus de cet espace décloisonné, sous la partie la plus haute du plafond métallique en pente. Elle offre une salle de bureau et de réunion, et dispose d’une grande fenêtre coulissante donnant sur l’allée qui mène au site. Une porte étroite dans la paroi la mezzanine mène dans l’espace le plus privé, la capsule dorée.

Pour en savoir plus sur Piotr Brzoza, cliquez ici et sur Projekt Praga, cliquez là.
Photos: Karolina Tunajek & Jakub Certowicz

source


Galerie


Laisser un commentaire