Casa La Presa, maison sur les rives d’un barrage au sud de la ville de Monterrey par S-AR & Carlos Valdez

Casa La Presa, comme son nom l’indique en espagnol, est située sur les rives d’un barrage d’eau situé à 34 km au sud de la ville de Monterrey.

Construit dans l’intention de collecter l’eau qui coule dans les rivières de la Sierra Madre Oriental, le barrage fait partie d’un système de plans d’eau qui fournissent environ la moitié de la consommation d’eau de la ville. Cependant, sa proximité en a également fait un centre de loisirs pour la population de la ville. La proximité du terrain avec l’eau a encouragé les architectes à éloigner la maison pour lui permettre de trouver un sol plus ferme, laissant ainsi un grand jardin à l’arrière.

En face, un garage de structure indépendante, un jardin et un bassin, encadrent une place. La façade extérieure donnant sur la rue et la façade intérieure donnant sur la place ont une apparence sobre et sans ouverture. Afin d’assurer, dans une certaine mesure, l’intimité et la sécurité de ses occupants.

À l’intérieur, un grand espace dégagé à la forme rectangulaire prend toute son importance, permettant une transparence totale à travers la profondeur de la maison vers une grande terrasse, le jardin et, plus loin, le barrage. Ainsi, ce premier volume auquel on accède contient le salon, la cuisine et la salle à manger, avec la possibilité d’ouvrir ces espaces sur le jardin et la piscine, situés à l’extérieur le long de ce même axe.

Un escalier contenu dans une sorte de prisme en verre et une salle de bains conçue pour desservir la piscine extérieure séparent l’espace social d’un autre grand rectangle contenant les chambres à coucher, auquel on accède par une porte qui tente de se fondre dans le mur et cache derrière elle un couloir éclairé par une lucarne tout le long de son toit. À l’arrière, les volumes sont unifiés par une terrasse extérieure couverte, qui sert de transition vers le jardin et le barrage et protège l’intérieur du soleil du sud.

L’escalier intérieur mène à un deuxième volume situé au-dessus de la maison, qui, de l’extérieur, semble compléter le monolithe apparent au caractère complètement différent. Dans ce dernier espace, contenant un deuxième salon et un bar, on peut également envisager de sortir sur une terrasse extérieure, avec la possibilité d’observer le barrage depuis un point d’observation élevé, sans obstacle.

En savoir plus sur S-AR
Photos: Ana Cecilia Garza Villarreal


Galerie


Laisser un commentaire