Casa No Muro par Saperlipopette et Martial Marquet

Nous sommes friands des projets de l’architecte français Martial Marquet et de ses multiples collaborations avec d’autres architectes, tout aussi talentueux (pour retrouver les précédents articles, cliquez ici).

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir « Casa No Muro » au Portugal, la construction d’une cabane dans les arbres, fruit d’une réflexion et d’un travail de Mohamed Omaïs et Olivia Gomes de « Saperlipopette Les Architectes » et Martial Marquet.

« À l’origine de ce projet, il y a la promesse d’un père à ses enfants, de leur construire une cabane dans l’arbre du jardin. Mais l’arbre surplombant le mur de clôture appartient au voisin: comment répondre alors à la demande des enfants et leur construire la cabane rêvée ?

Pour décoller la cabane du sol, nous avons posé celle-ci sur le mur de limite séparative et conservé ainsi l’idée tant souhaité d’un volume flottant. Réalisée en bois, la cabane peut s’ouvrir sur la nature grâce à un grand volet imperceptible lorsqu’il est fermé. Elle est accessible via une échelle intégrée au sein d’un parcours ponctué d’étapes, au bout duquel se trouve un belvédère avec vue sur la pinède. Des filets de pêche jalonnent le système constructif en « V », tout le long de la passerelle, afin de garantir la sécurité des enfants.

Le dispositif en claire voie sur les façades fonctionne en dégradé, avec des planches resserrées en partie basse et de plus en plus écartées en partie haute, afin de créer des cadrages sur l’extérieur, laissant ainsi passer la lumière tout en permettant aux enfants d’avoir de l’intimité à hauteur de leur petite taille.

De part son faible budget, cette cabane est un projet où la mise en oeuvre s’est faite avec la participation du menuisier du village, clients, voisins, architectes. Le bois utilisé est celui de la région: un traitement autoclave a été appliqué pour que l’ouvrage résiste en extérieur et assure une certaine pérennité dans le temps. »

Pour en savoir plus sur Saperlipopette Les Architectes, cliquez ici et sur Martial Marquet, cliquez là.
Photos: Fernando Guerra / Ultimas Reportagens – FG+SG


Galerie


Laisser un commentaire