Chalet Lakeside au bord du Lac Brome Au Québec par Atelier Schwimmer

Oasis qui émerge au rythme des activités de plein air, la construction s’insère dans le panorama du Lac Brome, dissimulée dans les arbres, elle se démarque par sa forme iconique.

Le nouveau bâtiment participe à la vie active des familles des deux frères propriétaires agissant comme lieu de repos et espace de rencontre. Son attrait incite à être plus actif au quotidien. Placé en bordure du lac, la fissure dans le bâtiment permet la contemplation de la nature.

Lac-Brome est une ville rurale située dans les Cantons de l’Est. Ce village victorien au sud du lac témoigne d’une richesse du patrimoine bâti qui reflète une expérience de peuplement unique au Québec. Les cantons longtemps inhabités se remplissent au sud par les Loyalistes américains et au nord par les Britanniques. La rive nord se peuple plus récemment avec des architectures plus modestes. Aujourd’hui un nouveau patrimoine se crée, souvent des résidences secondaires d’inspiration vernaculaire.

Dans ce contexte de renouveau le Chalet Lakeside remplace une résidence vétuste. Ce chalet familial situé en bordure du Lac Brome s’insère entre une colline escarpée et le lac. De l’autre côté, loin au sud, les monts Bromont, Sutton et Jay Peak sont visibles par beau temps. Les voisins immédiats sont des bâtiments des années 50.

Le projet se veut une ré-interprétation du chalet vernaculaire qui respecte les techniques de construction traditionnelles communes aux habitations unifamiliale. Le défi de faire un projet d’exception tout en respectant la simplicité technique produit un espace convivial et accueillant.

La coexistence du projet avec la nature et l’environnement bâti l’entourant est considérée. Le chemin portant au site aboutit à la vue d’une architecture singulière par sa couleur noire et sa forme immaculée. En s’approchant, on note que le volume a subi des « soustractions » formant un loggia à l’entrée et une terrasse couverte à l’arrière.

Le chalet est conçu sur mesure pour accueillir les familles des deux frères et leurs amis. Ainsi la forme et la matérialité reflètent ces préoccupations. L’aménagement intérieur répond aux besoins des occupants, au centre, une place pour jouer de la musique, discuter, se reposer, cuisiner, mais avec des vues rendant compte de la magnifique situation du paysage. De grandes baies vitrées verticales à l’avant et à l’arrière divisent la maison en deux et offrent un « corridor visuel » vers l’extérieur, à l’intérieur ceci divise le deuxième en deux zones pour les deux ménages. Cet espace interstice au centre de la maison accueille l’escalier, le « pont » et le séjour.

La matérialité du projet procure une sensation d’être en communion avec la nature, avec une utilisation importante de bois, typique des chalets. La façade extérieure est en mélèze torréfié sur le site, inspirée de la technique ancestrale japonaise qui permet de protéger le bois contre les intempéries et les insectes. Le contreplaqué de merisier russe est choisi pour ses diverses qualités esthétiques et structurelles.

L’approche conceptuelle considère les principes de la maison passive, voulant que la volumétrie, le positionnement, la matérialité et l’isolation permettent un meilleur rendement énergétique du bâtiment. Ainsi, suite à des simulations digitales, la position de porte-a-faux côté sud (les volumes soustraits) permet le gain solaire hivernal tout en créant une protection contre les rayons directs en été. Le plancher de béton chauffant profite du gain solaire qui réduit le réchauffement nécessaire en hiver et rafraîchit les pieds l’été.

En savoir plus sur Atelier Schwimmer
Photos: Adrien Williams

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire