Chemin Bord du Lac par Henri Cleinge

C’est au Québec, dans la ville de Dorval, que l’architecte basé à Montréal, Henri Cleinge, a été approché pour rénover une vieille maison en pierre et y ajouter une extension. Comme l’explique l’architecte, c’était un défi de définir une approche conceptuelle claire qui réconcilierait un langage architectural contemporain à la maison ancestrale.

Autre challenge, la maison devait abriter quatre générations, l’arrière grand-père, les grands parents, les parents et les enfants. Tous sont logés dans la vieille maison hormis les parents à qui l’extension revient. Cela a conduit à l’idée d’établir un parallèle entre la composante multi-générationnelle et le fait qu’une extension contemporaine serait construite à côté d’une maison historique. La stratégie se définit comme un projet contemporain contrastant la maison en pierre existante, mais ayant un lien évident avec la demeure ancestrale. Cette idée s’étend à la façon dont les espaces sont définis avec deux salles de séjour à double hauteurs aux extrémités opposées, une dans chaque volume, reliée par un pont. Le couplage pierre et acier Corten fait toujours un bel effet !

Pour en savoir plus sur Henri Cleinge, cliquez ici. Photos: Marc Cramer

sourceC’est au Québec, dans la ville de Dorval, que l’architecte basé à Montréal, Henri Cleinge, a été approché pour rénover une vieille maison en pierre et y ajouter une extension. Comme l’explique l’architecte, c’était un défi de définir une approche conceptuelle claire qui réconcilierait un langage architectural contemporain à la maison ancestrale.

Autre challenge, la maison devait abriter quatre générations, l’arrière grand-père, les grands parents, les parents et les enfants. Tous sont logés dans la vieille maison hormis les parents à qui l’extension revient. Cela a conduit à l’idée d’établir un parallèle entre la composante multi-générationnelle et le fait qu’une extension contemporaine serait construite à côté d’une maison historique. La stratégie se définit comme un projet contemporain contrastant la maison en pierre existante, mais ayant un lien évident avec la demeure ancestrale. Cette idée s’étend à la façon dont les espaces sont définis avec deux salles de séjour à double hauteurs aux extrémités opposées, une dans chaque volume, reliée par un pont. Le couplage pierre et acier Corten fait toujours un bel effet !

Pour en savoir plus sur Henri Cleinge, cliquez ici. Photos: Marc Cramer

source


Galerie


Laisser un commentaire