Disneyland par GENS association libérale d’architecture

GENS, association libérale d’architecture, dédie son énergie collective à l’invention in situ de solutions pragmatiques à la complexité de la commande architecturale.

Dans des champs d’intervention voulus les plus divers, commande publique ou privée, institution culturelle ou maison auto-construite, hangar agricole ou logement collectif, GENS explore l’économie du projet sous des formes non moins diverses : conceptuelle, esthétique, budgétaire ou énergétique.

Nous sommes tombés sous le charme de plusieurs projets de GENS, mais celui qu’on a décidé de vous présenter aujourd’hui a été réalisé récemment et se nomme Disneyland.

« Dans ce village alsacien, le règlement est laconique et implacable: fais comme ton voisin ; et les voisins sont tous d’accord. Le projet ne donne donc à voir que son toit de tuiles à deux pans très raides, et ne trahit en rien le loft contemporain qu’il abrite. Le rez-de-chaussée est en effet un espace libre, totalement ouvert sur le jardin au sud, que ne structurent que le sauna et la bibliothèque au centre. Au-dessus de cette première maison s’en cache une autre, simple mezzanine suspendue dans le fouillis foisonnant de la fermette industrielle et qui regarde la première, ou qui est regardée par elle. »

Pour en savoir plus sur GENS, association libérale d’architecture, cliquez ici.
Photos: © Ludmilla Cerveny

source


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 29 avril 2016
  1. Par stahl pascal |

    La rigidité de l’architecture vient directement des règles instaurées par l’état. Dommage que beaucoup de beaux et écologique projet meurent dans l’oeuf, suite au dictat du toit rouge à 2 pans.