Hariri Pontarini Architects remporte le prix international de l’IRAC 2019 avec le Temple bahá’í à Santiago du Chili

L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) a annoncé que le Temple bahá’í d’Amérique du Sud à Santiago du Chili remporte le Prix international de l’IRAC 2019. Les architectes sont Hariri Pontarini Architects de Toronto.

Le Temple bahá’í d’Amérique du Sud est conçu pour être un lieu d’accueil et de ressourcement pour tous. De par sa conception, il aspire à la communauté dans la diversité et a accueilli plus de 1,4 million de visiteurs depuis son ouverture en 2016.

Comme le jury l’a mentionné : « Le résultat est un bâtiment intemporel et inspirant, qui emprunte un langage d’espace et de lumière, de formes et de matériaux pour exprimer une interprétation de la philosophie et de l’enseignement bahà’is qui devient universellement accessible comme expérience spirituelle et émotionnelle commune.  Les architectes ont réalisé un projet ambitieux dont la forme imposante crée un nouveau repère – un joyau – dans un cadre naturel spectaculaire. Pendant la journée, la forme saisissante est animée par les variations de lumière et d’ombre sur les surfaces douces et incurvées de l’édifice. La nuit, elle se dresse comme une lanterne, légèrement illuminée de l’intérieur. »

Les neuf voiles du temple qui ondulent gracieusement se rencontrent en un oculus central au sommet du dôme. Ils sont faits de panneaux extérieurs en verre coulé et d’une couche intérieure de marbre translucide du Portugal. L’invention de ce nouveau matériau – un revêtement en verre coulé – est le fruit de quatre années d’expérimentation et de collaboration avec un artisan du verre canadien. Les espaces intérieurs du temple sont conçus pour inviter les gens à se rassembler et à s’asseoir dans un état de contemplation tranquille. Une mezzanine en alcôve offre un espace propice à la solitude tout en restant en lien avec la communauté au niveau inférieur.

En savoir plus sur Hariri Pontarini Architects et l’IRAC
Photos: doublespace photography & Hariri Pontarini Architects

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 29 octobre 2019
  1. Par Thierry |

    Splendide avec cette forme tres indienne qui fait aussi penser à une pâtisserie ou un bijou !
    Avec les techniques de construction modernes, les architectes peuvent faire de véritables sculptures désormais.
    Ces très belles photos me donnent envie d’aller à Santiago du Chili.