Heather Cottage, résidence sur une île de Berkshire par Spratley & Partners

Nichée près d’une rivière, cette résidence secondaire a été réalisée par Spratley & Partners. Le bois Kebony a été choisi pour habiller l’extérieur de la propriété, incluant l’utilisation de matériaux naturels afin de créer une maison moderne, qui se fond parfaitement dans son environnement.

Situé en zone inondable, le Heather Cottage intègre des fondations sur pilotis et se place ainsi à 1.85 m du sol. La structure est soutenue par un cadre en acier. Son design angulaire unique atténue le risque d’inondation en combinant deux blocs formant un « T », tout en offrant un superbe panorama sur la rivière. L’aspect pentu du toit végétal aide à réduire le ruissellement de l’eau tout en minimisant l’impact visuel de la maison au sein du site.

Accessible par trois escaliers menant à l’entrée principale, la terrasse extérieure ou la pièce de service, l’intérieur a été aménagé sur un seul niveau. L’espace à vivre ouvert, la cuisine et la salle à manger bénéficient de portes coulissantes entièrement vitrées orientées sud afin de rendre les espaces très lumineux. Les grandes fenêtres surplombent la rivière, tandis qu’une terrasse surélevée s’enroule autour de la maison, se fondant ainsi dans le paysage tout en créant une extension de l’espace habitable.

Construit afin d’offrir un sentiment d’évasion et de liberté, le Heather Cottage a été entièrement revêtu de bois Kebony, qui s’est maintenant patiné afin de prendre discrètement sa place au milieu des arbres. Développée en Norvège, la technologie révolutionnaire Kebony suit un procédé respectueux de l’environnement qui modifie des bois résineux issus de sources durables en les chauffant avec de l’alcool furfurylique, un produit dérivé de l’agriculture. En polymérisant les cellules du bois, les résineux prennent de façon permanente les caractéristiques des bois durs tropicaux, telles que leur très grande résistance, solidité et stabilité dimensionnelle.

En savoir plus sur Spratley & Partners


Galerie


Laisser un commentaire