Hub – Roland Berger, un réaménagement réussi signé Charlotte Vinet et Romaric Le Tiec

Le projet pour Roland Berger Tech Ventures, situé rue de Lisbonne dans le 8ème arrondissement de Paris, a été dessiné, pensé et conçu par deux créatifs : Charlotte Vinet et Romaric Le Tiec, qui officialisaient ici leur première collaboration.

Sur les 240m2 de ce réaménagement, Roland Berger souhaitait un projet sur mesure se différenciant de l’existant. Avec des traitements plus ou moins importants suivant les espaces, les dessins du duo se devaient d’être la signature de ce nouveau lieu et de sa fonction. Ces nouveaux espaces : le Hub Digital en remplacement de l’espace reprographie, la Creative room et une cour reliant les bureaux à la cafétéria, précédemment condamnée, devaient aussi incarner l’identité de l’espace et de son propriétaire. Entre l’intégration de certains éléments existants et la création d’une identité forte il fallait trouver un point de rencontre entre l’élégance classique du bâtiment et une incarnation de la modernité.

« Nous avons souhaité créer une atmosphère chaleureuse, en cassant un peu les codes classiques des espaces de travail. Le challenge était de satisfaire autant la direction que les futurs utilisateurs. Nous avons donc opté, main dans la main avec notre client, pour des espaces aérés traversants, lumineux et ouverts, pour que ces lieux profitent autant aux collaborateurs qu’aux partenaires extérieurs. La grande flexibilité des espaces permet aux collaborateurs de les reconfigurer en fonction de la nature de la tâche. » explique Charlotte Vinet

Avec pour vocation d’accueillir de manière temporaire des start-ups, des clients et l’équipe du Hub Digital, Il fallait privilégier des solutions amovibles et modifiables via divers modules. Le duo a décloisonné et créé des espaces supports avec une continuité d’ambiance afin d’offrir un lieu propice à l’innovation, la flexibilité et l’échange. La modularité était aussi primordiale, notamment pour la Creative room, grand rectangle sombre jusqu’alors. Il opte pour du mobilier léger esthétique, des tables de différentes tailles aux matériaux pérennes et des éléments ajourés, afin de permettre une meilleure diffusion de la lumière.

Une autre notion était également très importante pour les architectes : l’ergonomie et les usages. Il fallait créer un lieu qui satisfasse les collaborateurs et les différents métiers ainsi que leurs clients.

« Les usages au sein des espaces de bureau sont passionnants. Leur flexibilité permet des utilisations évolutives et personnalisées. Mais nous avons également souhaité mixer des espaces ouverts et collaboratifs voire informels avec des espaces plus privatifs pour des usages en petits groupes ou individuels pour passer des appels. Pouvoir disposer d’espaces individuels pour parler librement est aujourd’hui un vrai enjeu dans les espaces de travail ouverts. »  précise Romaric Le Tiec

Le confort des utilisateurs a été pensé dans les moindres détails avec notamment la conception de petits espaces de détente en transparence ou la création d’espaces informels comme la cour intérieure qui a été également végétalisée. Cette recherche du bien-être a aussi impliqué les collaborateurs avec divers tests grandeur nature, notamment pour le choix des chaises de bureau.

Le projet Roland Berger met en lumière un duo qui s’est parfaitement complété, notamment sur des notions d’échelle. Charlotte pense en macro, appréhende l’espace et son identité, tandis que Romaric pense en micro avec une notion du détail – les aspects Archi et Design sont donc totalement intégrés. En discussion permanente avec le client, le duo a su parfaitement retranscrire ses différentes demandes en soulignant leurs caractéristiques : la sensation et le confort pour Charlotte, la technique et la précision pour Romaric.

En savoir plus sur Charlotte Vinet & Romaric Le Tiec
Photos : Clément Boulard


Galerie


Laisser un commentaire