Immersion, un projet de Lucía Martínez Pluchino et Raquel Durán Puente

Après notre focus sur le projet La Madeleine de l’Atelier Microméga, nous nous intéressons à une deuxième installation, « Immersion » de Lucía Martínez et Raquel Durán, présentée lors du Festival des Architectures Vives de Montpellier qui avait pour thème l’émotion.

Selon la définition du mot émotion, en plus d’un contexte physique, un facteur interne donc personnel influe sur le ressenti des émotions : les souvenirs, le vécu, le caractère ou l’état d’esprit. Ce festival leur procure un lieu et leur propose le défi, à travers la transformation de ce cadre, d’être capable de générer une émotion. Ces espaces qui servent au passage deviendront donc, pendant quelques jours, des conteneurs d’émotions. Elles veulent pousser cette idée à sa limite en remplissant une des cours de ballons. Ce contexte physique permettra une immersion totale du public dans l’expérience. Certains sentiront la paix en se retrouvant isolés, cachés, protégés. Alors que d’autres retourneront en enfance et voudront jouer jusqu’à l’épuisement. Une personne énervée pourrait se défouler et ensuite ressentir la sérénité. Plaisir, euphorie, bien-être, angoisse, jeu, désorientation… Quoi qu’il en soit, elles sont persuadées d’une chose : personne ne sortira indifférent.

En savoir plus sur le Festival des Architectures Vives
Photos: Paul KOZLOWSKI © photoarchitecture

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire