La « Skinny House » d’Oliver du Puy est une habitation harmonieuse et reposante

Oliver du Puy a su s’adapter à un terrain exceptionnellement étroit pour en faire un lieu de vie accueillant et reposant pour un client basé à Londres et dont le travail le conduit fréquemment dans la ville de Melbourne.

Construite dans ce qui était jadis la petite cour d’un magasin du XIXe siècle, la bien nommée « Skinny House » a doublé l’espace initial de 90 mètres carrés grâce à un plan d’étage très astucieux. Répartie sur trois niveaux, cette maison lumineuse et épurée fait référence aux premiers travaux résidentiels du célèbre architecte japonais Tadao Ando, ​​ainsi qu’au design épuré de l’appartement de Patrick Bateman dans American Psycho de Brett Easton Ellis.

La structure minimaliste est animée par de grandes ouvertures et des vides qui encadrent une série de vues qui deviennent une partie du paysage intérieur.

Avec des fenêtres sur les côtés nord et sud, la lumière est un élément sculptural aussi essentiel à l’esthétique de la maison que le chêne, le béton brut et les murs blancs.

Le client, qui médite beaucoup, voulait une architecture silencieuse et spirituelle. Les espaces sont structurés comme un poème haïku, une suite de moments intimes qui gagnent en confidentialité lorsque l’on monte dans la structure.

Pour en savoir plus: Oliver du Puy

Photos © Tom Ross


Galerie


Laisser un commentaire