L’atelier d’architecture yh2 présente sa nouvelle Maison Atelier

Cette nouvelle Maison Atelier, complétée en 2018, réunit maintenant dans un même bâtiment les bureaux d’yh2 au rez-de-chaussée et leur nouvelle habitation aux étages supérieurs.

Sur vingt ans, ce lot typique de Montréal s’est transformé à deux reprises sous l’impulsion de leur atelier. Dans un premier temps, par la création de la Maison Tour, un ensemble maison/atelier organisé autour d’une cour intérieure et intégrant une maison verticale sur 3 étages et leur atelier dans un ancien garage de fond de cour. Dans un deuxième temps, par la création à partir du bâtiment de fond de cour existant d’une deuxième résidence également de trois étages, la Maison Atelier yh2, indépendante de la Maison Tour.

Une structure légère au deuxième niveau relie les deux projets afin de répondre aux exigences réglementaires de la municipalité qui interdit deux bâtiments indépendants sur un même lot. Ce volume aérien, d’acier patiné et de verre, offre à chaque maison une pièce supplémentaire au-dessus du jardin, et ce sans entamer la superficie de la cour intérieure.

La nouvelle maison propose une stratification inverse de la première, ce qui procure à chaque habitat une intimité maximale. Dans la Maison Tour, les espaces de vies au rez-de-chaussée s’ouvrent sur la cour intérieure à l’ombre du grand érable. Dans la Maison Atelier, les pièces de jour sont logées au dernier étage, offrant des vues ouvertes et inédites sur le paysage des toits de la ville et une lumière vive en toute saison. Accessibles directement sur rue, les locaux de l’atelier d’architecture yh2 sont logés au rez-de-chaussée de la nouvelle construction dans deux espaces épurés ; dalle de béton blanc, paroi d’acajou, mobilier d’acier patiné et d’acier brut

Au-dessus de l’atelier et possédant un accès sur rue autonome, l’habitation de la nouvelle Maison Atelier yh2 se déploie sur les deux niveaux supérieurs du bâtiment. Au deuxième niveau, complètement isolé du bureau, se trouvent les chambres et la salle familiale. Espace de retraite intime, composition spatiale à partir de vaste plan de matières naturelles, plancher de bois brun, pan de mur de bois blond ou d’acier brut.

Au troisième niveau, les pièces de vies bénéficient de larges vues sur le panorama urbain grâce à de grands pans vitrés sur chacune des trois façades. Afin de pallier à l’orientation nord de la façade principale, un vaste appentis vitré orienté plein sud-est ouvert sur le toit, permettant à une lumière zénithale de grande qualité d’inonder tout l’étage. À l’intérieur de cet espace de lumière, le séjour/salle à manger d’une part et la cuisine d’autre part, sont à la fois ouverts les unes sur les autres et isolées visuellement par un grand mur de béton brut. Ce mur-escalier qui traverse la maison sur tous ses niveaux depuis le rez-de-chaussée jusqu’au toit-terrasse agit ici à la fois comme colonne vertébrale du bâtiment et espace de circulation verticale, distribuant la lumière zénithale sur les trois niveaux du bâtiment à travers un parcours vertigineux.

Sur le toit, deux terrasses accessibles par l’appentis complètent les espaces intérieurs et offrent des espaces extérieurs de grande qualité, à la fois intimes et ouverts sur la ville. Les deux maisons verticales organisées autour de l’érable centenaire restent au cœur du quartier une oasis de verdure, et ce malgré le niveau de densité qu’elles représentent.

En savoir plus sur yh2
Photos: Maxime Brouillet

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire