Lazard, rénovation d’une maison familiale à Montréal par Catlin Stothers Design

Malgré le départ des enfants, il était impensable pour ce couple de quitter la maison familiale qu’il occupait depuis 25 ans. Située dans un quartier huppé, la vaste demeure a été le théâtre de plusieurs grands événements familiaux, de soirées et de fêtes mémorables.

Les propriétaires, à la veille de devenir grands-parents, ont plutôt misé sur la rénovation de plusieurs pièces de la maison. L’idée étant de moderniser la cuisine, le bureau, la chambre parentale et sa partie privative, tout en respectant le style architectural classique prévalant ailleurs dans la maison.

Comme la cuisine avait été aménagée dans le garage lors d’une rénovation antérieure, le défi n’en était que plus important. Il fallait tout recommencer pour donner l’illusion de la lumière et de la hauteur et dire adieu au plafond bas en béton, aux conduites de ventilation et aux murs en parpaings. Aujourd’hui, des armoires blanches, agencées à du noyer blanchi, ont remplacé les anciennes armoires foncées. La blancheur des comptoirs et des espaces de travail ajoute une nouvelle dimension architecturale. Le luminaire, installé au-dessus de la grande table, apporte une touche industrielle alors que les longues bandes de lumières DEL encastrées composent un éclairage ambiant élégant.

Pour la cuisine, il fallait répondre à deux critères de base: concevoir un espace pour cuisiner ultra-efficace en plus de permettre l’accueil de petits groupes d’invités ou de rassemblements plus imposants. Les concepteurs ont opté pour de grandes armoires d’un blanc mat, afin de cacher l’ électroménager, offrir d’abondants espaces de rangement, et pour contraster avec les teintes chaudes du bois blond. Les armoires lisses, exemptes de poignée, sont gages d’un parti pris minimaliste tandis qu’un bloc de boucher en frêne, intégré à l’îlot, permet à deux personnes en même temps de préparer les repas.

Sur les murs, des rails en bois font office de mini-galerie en permettant aux propriétaires, amateurs d’art, de modifier à loisir la disposition des objets ou de les remplacer.

Au deuxième étage, les murs ont été déplacés et re-configurés pour aménager une bibliothèque, de très amples placards et une luxueuse chambre avec salle de bain attenante et un dressing. La bibliothèque sur-mesure en teck, qui donne sur la chambre, renferme une impressionnante collection de dessins et de livres d’art. Pour éliminer la sensation de coupure entre les pièces, toutes les ouvertures ont été augmentées au maximum de hauteur et de largeur.

La chambre principale, au design minimaliste, mariant classique et moderne, se déploie sur un plancher en chêne blanc. De grands panneaux de chêne blanc tapissent la chambre et garnissent le mur de la salle de bain attenante pour former une transition quasi-invisible. L’utilisation du même matériau offre en effet une continuité visuelle et permet l’unification des deux pièces en un seul grand volume. On accède à la partie salle de bain et dressing par deux entrées munies de portes coulissantes pleine hauteur pour plus d’intimité.

Vaste mais chaleureuse, la salle de bain est conçue avec des matériaux aux formes organiques. Les tuiles de porcelaine grand format respectent les caractéristiques classiques de la maison en y ajoutant une facture moderne. Chaque tuile a été posée en fonction de ses veinures, de manière à assurer une fluidité dans le mouvement et une continuité entre les murs et les
planchers. Répondant aux voeux des propriétaires, les designers ont conçu un comptoir longiligne de 4,5 m de long pour loger les deux lavabos séparés par un espace central dégagé. Les cloisons vitrées d’un gris fumé rappellent la veinure couleur charbon des tuiles tout en offrant un contraste avec les finitions en bois.

En savoir plus sur Catlin Stothers Design
Photos: Drew Hadley

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire