Les Racines du Mal par Didier Faustino pour Grenoble

À l’initiative du Magasin – Centre  d’Art Contemporain, le lampadaire public « Les Racines du Mal » signé Didier Faustino est prêté par le Centre National des Arts Plastiques à la Ville de Grenoble pour être implanté dans le square des Fusillés pendant 5 ans.

Les Racines du mal (titre éponyme d’un roman d’anticipation écrit par M. G. Dantec en 1995) est un lampadaire public dont la base tentaculiare s’ancre au sol. À la différence d’un réverbère normal, qui a une base minimale, la base de l’œuvre forme une sorte de dôme virtuel sous lequel des sièges ou d’autres meubles urbains peuvent être disposés.

Les Racines du mal crée ainsi un îlot dans l’espace public et génère en son sein un espace d’échanges, de repos et de protection. Ce micro territoire permet à chacun de s’approprier l’espace public. Il produit une place pour de petites réunions en empêchant simultanément les regroupements massifs. À l’instar de nombreux projets de Didier Faustino, Les Racines du mal nous pousse à nous interroger sur notre place et notre rôle dans ce monde, à travers notre relation à l’espace construit dans son immédiateté et sa temporalité.

Pour en savoir plus sur Didier Faustino, cliquez ici et pour retrouver les précédents articles, cliquez là.

source: communiqué de presse duende PR


Galerie


Laisser un commentaire