Pavillon A, véritable oasis au coeur d’un jardin par Maurice Martel architecte

Inspiré par la Glass House de Philip Johnson et la Ben Rose House du film La Folle Journée de Ferris Bueller, Pavillon A est un hommage à l’architecture moderne. Accueillant une piscine quatre saisons, ce pavillon de verre a été pensé comme une véritable oasis au cœur d’un jardin.

Durant les longs hivers québécois, l’espace permet de faire quelques brasses dans la piscine, de se détendre dans le spa, de lire sous une plante tropicale, ou de faire du yoga en contemplant la nature enneigée. L’été, le pavillon s’ouvre sur une longue terrasse en bois grâce aux grandes baies vitrées présentes sur une des façades.

Implantée en dehors du pavillon de verre, la structure métallique donne l’impression au toit de flotter. La structure extérieure noire contraste avec l’intérieur clair et lumineux. Les parois vitrées laissent entrer abondamment la lumière naturelle et les lanterneaux installés au plafond maximisent l’apport de lumière zénithale tout en protégeant du soleil l’été. Le vitrage sur 360 degrés fait disparaitre la frontière entre intérieur et extérieur et participe au dépaysement.

L’aménagement intérieur et ses plantes à même le sol contribuent à créer une ambiance tropicale qui favorise la détente. La disposition des grandes bandes de végétation propose des zones d’intimité que l’on soit dans le spa, la piscine ou sur son tapis.

Au cœur des lignes orthogonales du pavillon se distingue la salle de bain. Récompensée d’un prix à la 13e édition des Grand Prix du Design, cette salle d’eau cylindrique marie avec élégance beauté et fonctionnalité. Bardée de tasseaux de cèdre rouge, cette colonne en relief se contemple tel un élément sculptural dans le pavillon. Le caractère chaleureux du bois contraste avec l’intérieur pur et lumineux de la mosaïque blanche.

Une attention particulière a été portée au mobilier et aux détails de finition qui épousent la forme arrondie ou cylindrique, contribuant à créer un espace singulier et harmonieux. L’ouverture circulaire dans le plafond d’où jaillit une douche de lumière naturelle renforce le caractère intime et dépaysant de cette audacieuse salle d’eau.

Avec son architecture moderne, sa lumineuse transparence, sa touche tropicale et son bijou de salle de bain, Pavillon A magnifie l’expérience de détente et de relaxation que propose cet espace dédié au bien-être !

En savoir plus sur Maurice Martel architecte
Photos : Adrien Williams

source : communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

2
| 20 mai 2020
  1. Par Tommasini |

    J’aimerais connaître le prix de cette superbe réalisation
    Cordialement

  2. Par JDD |

    Bonjour,

    malheureusement nous n’avons pas cette information. Contactez l’architecte peut-être pourra-t-il vous communiquer le budget de ce projet.

    L’équipe du JDD