Pavillon Circulaire par Encore Heureux Architectes

Petite construction singulière, le pavillon circulaire n’a rien de rond. Mais son nom illustre le processus de fabrication qui l’a vu naître, suivant les principes de l’économie circulaire où les déchets des uns sont les ressources des autres.

Ce projet est signé Encore Heureux, un collectif d’architectes fondé en 2001 par Nicola Delon et Julien Choppin. Encore Heureux revendique une pratique généraliste. À la croisée des genres, au travers d’un enthousiasme critique, ils imaginent des conditions et créent des situations pour habiter la complexité du monde…

Implanté sur le parvis de l’hôtel de ville de Paris à l’occasion de la COP21, ce pavillon est une expérimentation architecturale autour du réemploi de matériaux de construction. Ici, 60 % des matériaux mis en oeuvre ont déjà eu une première vie.

Qu’il s’agisse de déchets de chantiers de réhabilitation, de surplus de commandes ou de stocks divers, chacun de ces matériaux a sa propre histoire. La façade est constituée de 180 portes en bois, assemblées suivant un motif à chevrons. Elles proviennent d’une opération de réhabilitation d’un immeuble de logements HBM, dans le dix-neuvième arrondissement. La laine de roche utilisée pour l’isolation intérieure a été déposée lors des travaux de la toiture d’un supermarché. Les éléments de la structure bois sont des restes du chantier d’une maison de retraite. Le sol et les murs sont faits de panneaux d’exposition, tandis que le caillebotis de la terrasse extérieure provient de l’opération Paris-plage.

En guise de mobilier, cinquante chaises en bois ont été collectées dans les déchetteries parisiennes, réparées puis repeintes, tandis que les quatre grandes suspensions lumineuses proviennent des stocks d’éclairage public. Hormis la charpente et l’étanchéité réalisées par une entreprise extérieure, les lots de second oeuvre ont été effectués en régie par les ateliers des services techniques de la ville.

Cette démarche expérimentale démontre que l’accès à ces nouveaux gisements de matériaux nécessite de nouvelles relation avec ceux qui démontent, déconstruisent ou récupèrent et ceux qui mettent en oeuvre, en détournant parfois. L’attention à la matière déjà existante permet de diminuer la consommation primaire de ressources tout en évitant l’accumulation de déchets, à enfouir ou incinérer, à la recherche d’une architecture empreinte de sobriété et de justesse.

Durant les trois mois de son installation, ce pavillon circulaire accueille une exposition, des débats et des rencontres. Au printemps 2016, Il est démonté et réinstallé de façon permanente dans le 15ème arrondissement de Paris pour devenir le club house d’une association de boulistes.

Pour en savoir plus sur Encore Heureux Architectes, cliquez ici.
Photos: © Cyrille WEINER
Maîtrise d’ouvrage : Pavillon de l’arsenal Alexandre Labasse, Kim Le et Marion Dambrin, Julien Pansu.
Maîtrise d’oeuvre : Encore Heureux Architectes Nicola Delon et Julien Choppin, Sonia Vu, assistés de Mathilde Billet, Emmanuelle Cassot, Guillaume Bland.

source: communiqué de presse


Galerie


Laisser un commentaire