Rénovation des locaux d’une agence de communication par Pseudonyme Architecture

Kingcom, agence de communication située dans le 19ème arrondissement de Paris, est basée dans un ancien atelier de maintenance situé à deux pas du canal de l’Ourcq.

Ce quartier en pleine mutation est caractérisé par sa jeunesse et son dynamisme. L’équipe de direction a souhaité que ses locaux soient réorganisés.

Le projet que Pseudonyme Architecture a développé en collaboration avec son client propose de faire de l’open-space, situé au rez-de-chaussée, un espace d’échange et de collaboration favorisant les synergies entre les équipes. La mezzanine est consacrée aux espaces de réunions et de travail individuel.

L’espace du rez-de-chaussée est structuré par une table de travail pouvant accueillir l’ensemble des collaborateurs de l’agence. Une canopée coiffe l’ensemble du projet. Elle définit l’ambiance acoustique thermique et lumineuse de l’openspace.

Cette nouvelle organisation reflète la nouvelle dynamique de l’agence.

Les 3 interventions:

1. La table : permet d’accueillir les collaborateurs de l’agence. Elle permet de faciliter les échanges entre les employés tout en offrant des espaces de travail confortables. Elle est équipée de prises électriques et RJ45.

2. La canopée : améliore le confort des collaborateurs de l’agence. Elle intègre plus de 52 lampes, 40 plantes, 13 baffles acoustiques, 5 ventilateurs et 4 bornes wifi.

3. Les casiers : la fin des bureaux individuels est compensée par la création de casiers sécurisés. Dorénavant chaque collaborateur dispose d’un espace privé dédié à ses effets personnels.

Les espaces périphériques sont aménagés en salons. Ce sont des lieux de travail individuels ou collectifs. L’ensemble de ces interventions définissent des espaces de travail variés adaptés aux différentes attentes des usagers.

Afin de répondre au mieux à leurs attentes les collaborateurs de l’agence de communication ont été impliqués dans la conception et la mise en oeuvre du projet. Les architectes privilégient l’appropriation des espaces et le détournement : laisser carte blanche aux usagers c’est ouvrir le champ des possibles et accepter l’imprévu.

En savoir plus sur Pseudonyme Architecture
Photos : Edouard Sanville


Galerie


Laisser un commentaire