Rénovation d’un appartement dans le quartier de Chelsea à Manhattan par BoND

Un intérieur sombre et divisé à West Chelsea, Manhattan, a été transformé par les architectes Daniel Rauchwerger et Noam Dvir (BoND) en un espace lumineux et ouvert.

L’appartement, acquis par le duo d’architectes au printemps 2017, occupe le troisième étage d’un petit immeuble de 1910. La configuration de l’habitation est typique de la plupart des appartements d’avant-guerre à New York. Il prend la forme d’un rectangle long et étroit qui tire la lumière des faces avant et arrière du bâtiment. Avant l’intervention, l’appartement était divisé en trois parties distinctes: un salon, une chambre à coucher et un couloir fermé reliant les deux – qui abritaient la cuisine et la salle de bain. Les architectes ont retiré ces cloisons pour créer un espace continu, en célébrant les proportions allongées de l’appartement et en maximisant l’illusion de profondeur.

La perspective est encore améliorée par une série de luminaires encastrés qui s’étendent de manière linéaire de la cuisine à la chambre à coucher et par un plancher en bois qui souligne la longueur plutôt que la largeur de l’espace. La rénovation utilise des détails de conception personnalisés combinés avec des produits du commerce. La cheminée, par exemple, est une installation originale de l’appartement. Son noyau de brique est enveloppé par une tôle d’acier inoxydable découpée et pliée, que BoND a commandée dans un atelier local à Chinatown, ce qui confère à la pièce une touche contemporaine. L’effet métallique se reflète dans l’utilisation d’un luminaire en laiton suspendu au-dessus de la table à manger. La cuisine comprend des armoires IKEA «piratées» combinées à des appareils intégrés et à une dalle de marbre personnalisée.

En savoir plus sur BoND
Photos: Eric Petschek

source


Galerie


Laisser un commentaire