Résidence 1ère Avenue à Montréal par les architectes de Microclimat

Cette nouvelle maison offre une qualité de vie pavillonnaire tout en s’insérant respectueusement à la trame urbaine d’un quartier résidentiel de Montréal. On doit cette réalisation à l’équipe de Microclimat.

Les quartiers résidentiels de Montréal, densément aménagés au cours du 20e siècle, sont parsemés de minuscules pavillons individuels, insérés ici et là dans le tissu urbain. La vente de ces pavillons, lorsque délaissés, offre aux architectes un tout nouveau champ de pratique, leur permettant d’intégrer un art de vivre contemporain à des rues de facture traditionnelle, situées en plein cœur de la ville.

Les clients, un couple avec deux jeunes enfants, avaient remarqué cette propriété, face à un parc de quartier, leur offrant la possibilité de construire à neuf dans Rosemont, secteur prisé pour ses espaces verts et sa vie de quartier. Le bâtiment s’insère sobrement le long de la 1re Avenue; sa façade de brique, couleur anthracite, est percée de quelques ouvertures discrètes et d’une double entrée, légèrement surélevée par rapport à la rue. Cette dénivellation permet d’éclairer un logement locatif, en contrebas, et de moduler l’espace de la cour.

Dès la porte d’entrée franchie, l’œil est attiré vers l’arrière où cuisine et aires de vie se prolongent vers l’extérieur grâce à l’importante fenestration de la façade donnant sur cour et à un comptoir de cuisine qui se poursuit tout naturellement sur la terrasse attenante. Cette terrasse est protégée des éléments par un volume de crépi blanc, en porte-à-faux, qui caractérise la paroi arrière du bâtiment.

La circulation d’un étage à l’autre se fait par un escalier central, inscrit dans un espace double hauteur; celui-ci est accentué par des garde-corps de verre qui laissent encore mieux pénétrer la lumière du jour. L’aménagement intérieur est minimaliste jouant sur le blanc des murs et plafonds, le béton poli des sols et les chaudes textures des panneaux de bois qui revêtent le long mur cuisine et l’escalier menant aux chambres.

Ce petit bâtiment s’insère de manière respectueuse, mais franchement contemporaine, dans un quartier traditionnel de Montréal. Le travail des architectes s’inscrit ici dans un mouvement de transformation en douceur du tissu résidentiel, qui correspond désormais à un désir de profiter au maximum d’espaces aérés et de lumière naturelle. L’habitat montréalais s’ouvre ainsi sur l’extérieur plutôt que de se refermer sur lui-même par crainte des éléments, toujours aussi présents mais mieux contrôlés.

En savoir plus sur Microclimat
Photos: Adrien Williams

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 12 mai 2017
  1. Par Carolineswall |

    Magnifique !

    <3
    Tu aimes les illustrations sous forme de poster ? Viens voir ma boutique Etsy #carolineswall :
    https://www.etsy.com/fr/shop/CarolinesWall?ref=search_shop_redirect
    <3