Résidence de la Canardière en bordure de lac au Québec par Atelier BOOM-TOWN

Cette résidence devait permettre à une sœur et un frère habitant Montréal et Paris de se réunir en famille, entourés de leurs parents et de leurs enfants ou encore de profiter de la nature en famille plus restreinte, loin des centres urbains.

Un lieu pour les rencontres humaines aussi bien qu’un endroit de ressourcement contemplatif en pleine nature. Ce projet a pris racine en bordure du paisible lac de la Canardière, dans les Laurentides, sur un terrain boisé ayant une pente régulière de près de 30 %.

Ce dénivelé offre une vue plongeante sur le lac à travers les sous-bois et le sentier qui mène au quai. Cette caractéristique du terrain est l’axe principal de développement du concept architectural qui vise à tirer profit de ce dénivelé en s’accrochant au terrain par l’assemblage de deux volumes se déposant l’un sur l’autre tout en s’entrecroisant. Le morcellement de la volumétrie permet de minimiser l’impact et d’harmoniser son intégration au paysage. Rappelant le bâtiment fermier, les deux blocs longitudinaux ajoutent à l’impression de connexion avec la nature. L’implantation de ce chalet s’inscrit également dans un parcours à travers le site ou les sentiers en forêt se prolongent en circulation intérieure tout en créant des vues, à la manière de postes d’observation sur le paysage environnant.

Le volume supérieur se projette vers le lac par un porte-à-faux tandis que le volume inférieur s’ancre à la pente. Le volume supérieur adopte la morphologie de la maison typique avec un toit à deux versants et les pignons aux extrémités. Le volume est simplifié, les lignes sont épurées, afin de voir en pignon une forme simple de 5 arrêtes, un pentagone irrégulier, duquel la toiture ne déborde pas et dont les gouttières sont dissimulées. Ce volume qui abrite les chambres est tranché au croisement du volume inférieur pour laisser place à la circulation verticale et au hall d’entrée en contrebas. Cet espace pivot organise toute la circulation intérieure et permet de connecter le cœur du bâtiment avec l’extérieur sur les façades Nord et Sud, chacune ayant un mur-rideau offrant des vues qui traversent le chalet et découpent le volume.

L’étage inférieur a une volumétrie plus contemporaine avec ses toits plats et de très grandes ouvertures laissant la beauté du paysage pénétrer au cœur du projet. En s’accrochant parallèlement aux courbes de niveau, cet ouvrage sert d’appui au volume supérieur. La cuisine, la salle à manger et le séjour qui y sont aménagés profitent de la vue en plongée sur le lac. Les ouvertures cadrent le scintillement de l’eau.

Les espaces de l’étage inférieur sont aménagés sur trois niveaux différents qui épousent la topologie du site ce qui permet un accès facile et direct au terrain et au lac. Le foyer est installé à la limite du palier de la salle à manger et du salon, plus bas, et aide à définir les fonctions de l’espace ouvert des aires de vie. Une généreuse terrasse est aménagée sur le toit à l’autre extrémité et profite d’un ensoleillement durant toute la journée.

À l’extérieur, les couleurs sobres et les matériaux bruts permettent au projet de s’imposer tout en nuances, comme s’il avait surgi du sol généré à partir des matières premières environnantes, respectueux du paysage. Le revêtement extérieur en bois noir vient unifier la composition sous un toit de zinc. Les espaces techniques et le garage ont un traitement de façade distinct par l’utilisation d’un bloc de béton brut qui se démarque du niveau de raffinement du reste de l’ensemble. Le bois est présent dans le bâtiment un peu comme si la nature s’invitait à l’intérieur. Vu du lac, on a l’impression d’une petite maison, un refuge.

La luminosité des lieux vient structurer le décor de manière différente selon les heures du jour. La vue à partir des larges ouvertures du salon donne une impression d’être suspendus dans le vide. À l’étage, les bandes de bois sur le mur de la cage d’escalier rappellent la verticalité des arbres de la forêt.

En savoir plus sur Atelier BOOM-TOWN
Photos: Steve Montpetit

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire