Résidence Waverly par MU Architecture

La Résidence Waverly, située dans le quartier Marconi-Alexandra à Montréal, est le fruit de l’idée de créer un lieu de vie destiné à une clientèle aisée, très moderne, qui se détache de son quartier tout en lui rendant hommage.

Le projet a démarré avec un duplex dont la quasi-totalité de la structure a été refaite. À l’ancienne bâtisse, une extension sur deux étages a été ajoutée à l’arrière. Sur le même lot, une grande cour orientée au sud-ouest, permet de profiter du soleil.

Une fois le seuil franchi, le hall d’entrée se déploie sur toute la largeur de l’immeuble. Devant soi, un mur de portes. Celles-ci donnent accès à gauche à un rangement assez profond et à droite, à un vestiaire. Aux extrémités, deux couloirs offrant le choix de passer à gauche ou à droite pour accéder au reste de la résidence. Ces rangements font partie d’un grand volume comprenant aussi, vers l’arrière, l’escalier et la cuisine. En fait, l’escalier vient entailler ce volume jusqu’au toit. Un puits de lumière de même dimension que la cage d’escalier permet d’inonder de lumière le centre de la maison. Deux grands cubes dictent ainsi la configuration des espaces.

MU Architecture désirait concevoir une architecture qui confronte, déstabilise et fascine. Les marches de bois, insérées entre les deux murs parallèles semblent léviter. La ligne d’ombre réalisée par la lumière venant du haut, accentue cet effet. Une grande baie vitrée ferme la large ouverture sur la cuisine, permettant à cette dernière de profiter également de la présence du puits de lumière. La pièce de séjour, que le foyer monumental recouvert d’acier brut divise en deux zones, salle à manger d’un côté et salon de l’autre, occupe tout l’arrière, avec une ouverture quasi pleine largeur sur la terrasse aménagée dans la cour.

L’étage est divisé de façon à offrir trois chambres à coucher. Deux d’entre elles disposées au-dessus de l’entrée, côté rue, et une autre à l’arrière donnant sur la terrasse. Une salle de bain profite également de la lumière dispensée par un autre puits de lumière. Le sous-sol abrite les équipements mécaniques et le rangement saisonnier mais également une grande salle de jeux dissimulée tout au bout dans la nouvelle partie excavée.

Pour en savoir plus sur MU Architecture, cliquez ici et pour retrouver les précédents articles, cliquez et ici.
Photos: Julien Perron-Gagné

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire