Siège social dressé au milieu des champs par Maurice Martel architecte

S’intégrer tout en se démarquant, c’est le défi qu’a relevé le nouveau bureau du siège social des courtiers d’assurances Lareau. S’implantant dans un quartier rural dénué de qualités esthétiques, le projet a pour ambition d’inspirer la beauté et d’inciter cette zone industrielle à changer de visage en accueillant plus de projets sensibles au design.

Les deux volumes distincts traduisent bien le programme architectural qui sépare les espaces de travail des espaces communs. Le premier bâtiment au toit à deux versants accueille sur deux étages 50 bureaux. Pour des employés qui passent une grande partie de leur temps au téléphone, l’isolation acoustique était primordiale afin d’offrir un milieu de travail agréable et productif. La majorité des bureaux est fermée pour répondre à ce besoin. Le choix de rendre apparent le plafond cathédrale, rendue possible par une isolation extérieure de la toiture, permet à l’espace de respirer en hauteur et donne l’impression aux petits volumes de travail de flotter. Cette impression d’apesanteur est accentuée par un design intérieur naturel et épuré: murs blancs, sol gris en béton, cadres en bois naturel, fenestration abondante et puits de lumière.

On quitte les espaces de bureau pour entrer dans les espaces de vie commune par une petite passerelle dont le côté vitré donne à voir un jeune arbre qui pousse sous nos yeux. Cette place de la nature ainsi que la plantation de fougères en intérieur à même le sol agit comme un sas de décompression entre les deux espaces distincts.

Dans les aires communes on retrouve le même design épuré que dans les espaces de travail: carrelage blanc et mobilier en bois pâle dans la cafétéria, sol gris en béton et plafonds blancs apparents qui se fondent dans l’espace. Orienté côté sud le bâtiment accueille le soleil grâce à quelques ouvertures vitrées et des murs-rideaux. La toiture plate de ce deuxième volume laisse la liberté d’un agrandissement futur au besoin.

L’ambiance claire et lumineuse qui habille l’intérieur des deux bâtiments contraste avec l’enveloppe extérieure d’épinette teintée. Construit en bord de route, l’édifice qui se dresse au milieu des champs interpelle au loin avec son bois foncé et sa diagonale qui renforce l’angle du toit à l’esthétique rurale. L’entrée en façade se veut invitante sans volonté d’impressionner. La porte noire en avant par laquelle rentrent les clients est de même style que celle installée à l’arrière pour les employés. Cette simplicité se retrouve dans le langage extérieur du bâtiment avec des ouvertures alignées selon un rythme vertical qui donne de la hauteur à ce bâtiment tout en longueur.

Le soin particulier qui est porté aux détails concernant entre autres l’isolation, l’irrigation, et les ouvertures en font une réalisation élégante qui trouve son équilibre entre la sobriété rustique et l’audace contemporaine.

En savoir plus sur Maurice Martel architecte
Photos: Adrien Willilams

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire