Transformation intérieure d’un appartement à Tours par Édouard Brunet & Julie Duchateau

Présenté à deux reprises pour ses collaborations avec François Martens, l’architecte Édouard Brunet signe aujourd’hui un projet intitulé DOM avec une autre architecte, Julie Duchateau. Il s’agit d’une transformation intérieure d’un appartement situé dans un immeuble typique de l’après-guerre.

Sans grand caractère et de taille modeste, l’appartement a été repensé afin d’améliorer la sensation d’espace et d’y apporter un supplément d’âme. Son enveloppe extérieure n’a pas été modifiée, il présente une surface de 65 m2. La construction d’origine est peu qualitative, les matériaux utilisés sont basiques et les différents réseaux (chauffage, sanitaire, électricité) sont apparents. N’ayant pas subi de transformation depuis sa construction, l’appartement est très cloisonné conformément aux habitudes de vie de l’époque.

La première intention des architectes a été de décloisonner complètement les pièces de vie afin d’avoir une lecture de l’ensemble du volume. L’espace réuni bénéficie ainsi des apports de lumière de plusieurs fenêtres qui présentent des orientations différentes (Nord et Est). L’intervention a par la suite consisté en la mise en place de mobiliers intégrés qui structurent et caractérisent les espaces.

Le meuble principal vient s’installer dans toute la longueur de l’appartement et séquence les différentes fonctions. Il permet de dynamiser l’espace de dé-saturer la pièce de vie en reprenant les techniques et les différents rangements. Ce grand meuble dissimulent ainsi la chaudière, le frigo ainsi que les gaines techniques existantes, mais il met également en scène un coin bureau, une bibliothèque, des rangements et un coin TV.

La distinction de ces différentes zones et alcôves est créée par une ondulations découlant de la variation d’épaisseur de ce grand meuble. La pièce de vie ainsi dégagée offre une belle sensation d’espace malgré sa faible surface.

Afin de renforcer l’impression d’espace, une attention particulière est portée aux choix des teintes et matériaux. Les architectes misent ici sur l’effet de contraste. Le couloir d’entrée est peint en noir mat afin de créer un sentiment de compression, ceci dans le but d’accentuer l’impression de dilatation et d’ouverture qu’offrent les pièces de vie, peints en blanc satiné. Celles-ci paraissent d’autant plus lumineuses malgré la faible dimension des fenêtres. Cela permet aussi de scénographie les lieux et d’enrichir l’expérience de vie quotidienne.

Pour limiter la présence visuelle de la cuisine, qui est tout à fait ouverte sur la pièce de vie, les architectes ont souhaité que son, mobilier soit laqué en blanc, de la même teinte que le reste de la pièce. De plus, l’attention aux détails s’est portée jusque dans le choix des équipements. Ainsi, la plaque de cuisson, le robinet, la hotte et l’évier sont également blancs, conférant à l’ensemble une belle cohérence. Le choix du bois clair qu’est le bouleau pour la réalisation des principaux meubles permet de donner une ambiance et une chaleur à l’ensemble du logement.

Ce projet est l’illustration de la grande attention que les architectes Édouard Brunet et Julie Duchateau portent aux détails mais aussi de leur recherche continue de solutions ingénieuses dans des budgets restreints. Par la mise en place d’un design sobre caractérisé par la chaleur du bois, ils transforment un appartement lambda en un logement agréable à vivre et unique !

En savoir plus sur Édouard Brunet
Photos: © Édouard Brunet


Galerie


Laisser un commentaire