La Vague, une halte fraîcheur unique rue St-Denis à Montréal par Arcadia Studio

Implantée sur cinq places de stationnement face au 4301 rue St-Denis à Montréal, La Vague, c’est 74 cadres de bois individuels qui pivotent de trois degrés l’un à la suite de l’autre, pour évoquer le mouvement d’une vague venant s’échoir sur le trottoir.

Les sept tons de bleu utilisés pour l’installation artistique rappellent les effets de couleurs qui caractérisent les vagues quand elles sont perçues dans la lumière du jour. Quarante-cinq brumisateurs sont activés par un œil magique, offrant une sensation de rafraichissement instantanée. Cette sensation est provoquée par une augmentation du pourcentage d’humidité dans l’air qui fait descendre la température ambiante, et ceci sans une seule gouttelette d’eau.

Conçu pour la première fois à San Francisco en 2007, le Parklet (petit parc) prolonge temporairement le trottoir pour y créer un espace privé ou public de détente et de sociabilité. Le terme « placottoir » est généralement employé dans la région de Montréal pour décrire ce type d’espace public qui redonne la place aux piétons.

L’idée de combiner une halte fraîcheur à un placottoir appartient au maire de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal de Montréal, M. Luc Ferrandez. Celui-ci a confié le projet à Anne-Marie Collins, gestionnaire des projets innovateurs et spéciaux à l’arrondissement qui a retenu la firme montréalaise Arcadia Studio pour la conception et réalisation de cette installation.

Dès l’étape des esquisses, les concepteurs d’Arcadia Studio ont souhaité entreprendre le projet sous un angle artistique et de le bonifier d’une composante ludique qui viendrait susciter un effet action-réaction. La forme d’un couloir de 2.5m X 22m étant prédominante, l’idée de dynamiser ce passage par un mouvement – rappelant le long creux d’une vague – est apparue comme l’élément-clef de l’œuvre.

Le Système de brumisation comprend 45 buses qui consomment 0.022 litre par minute. La citerne contient 415 litres et fournit suffisamment d’eau pour une durée d’une journée d’utilisation de 12 heures. Un détecteur de pluie permet d’arrêter le système pour éviter le gaspillage d’eau.

En savoir plus sur Arcadia Studio
Photos: Alexandre Guilbeault

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire