Des Aires par Alexandra Frankewitz

Alexandra Frankewitz est une photographe sétoise, membre du collectif transit. Elle cherche à témoigner, de manière sincère, du monde qui l’entoure.

Je vous présente son reportage baptisé « Des Aires » qui développe le sujet de l’habitat mobile.
En prenant pour objet l’habitat mobile, éphémère et léger, « Des Aires » traverse, dans un témoignage vivant, une part occultée de l’histoire populaire occidentale : celle qui a érigé la mobilité au rang de valeur émérite d’un système fondé sur la propriété privée.

La non-conformité de ces habitats non ancrés au sol (tels que la yourte ou la cabane) conduit des personnes qui ont fait le choix de la « simplicité volontaire » devant les tribunaux face aux dépositaires de l’autorité du droit de l’urbanisme

« Des Aires », nourri de portraits d’hommes et de femmes liés à cette question de l’habitat léger et mobile, remet à plat dans un langage posé et documenté les fondements du débat et de l’incompréhension séculaire entre nomades et sédentaires.

Ce projet a été réalisé en collaboration avec Gaëlla Loiseau, ethnologue. Il a également reçu l’aide de la DRAC Languedoc-Roussillon et de la Région Languedoc-Roussillon.

Pour en savoir plus sur Alexandra Frankewitz, cliquez ici

Photos © Alexandra Frankewitz

source: formulaire de contact


Galerie


Laisser un commentaire