ART >>> MC1984 / Eros et Thanatos / Galerie 49 / Perpignan

Depuis le début de l’année une nouvelle galerie a vu le jour à Perpignan. La Galerie49 Rue d’Arago

à  quelques  pas du Conservatoire dans un quartier populaire.

En ces temps difficiles, Eva et Cédric  BIETH, ont décidé de programmer toutes les six semaines et de  défendre des artistes  émergents appartenant surtout à la tendance post-graffiti et art contemporain.

Du 15 Juillet au 15 Aout  2009, ces jeunes galeristes exposent l’artiste MC1984  avec une série de portraits figuratifs sur le thème d’ « Eros et  Thanatos. Le dispositif est circulaire : l’exposition commence par de grands portraits d’icones féminines télévisuelles et cinématographiques, Emma Peel (Diana Rigg), la jolie et dangereuse espionne anglaise de la série  « Avengers  » (Chapeau melon et bottes de cuir) et  Claudia Cardinale la belle actrice italienne. L’exposition rebondit sur des icones plus populaires comme la Pin’up Betty Page décédée récemment reproduite en Orange fluo sur fond bleu ou allongée nue entre deux léopards sur un fond crème. L’idée de la femme objet  exploitée par les médias  mais aussi la fascination que créent «   ces obscurs  objets du désir » fabriqués et imposés par le cinéma par exemple est au centre de cette exposition. MC1984  nous propose deux femmes  enlacées image empruntée à la série « Deadwood » et des gros plans des visages de modèles pornographiques nommés Pornosect en référence à la section pornographique  du roman de George Orwell « 1984 ». Bacchus, le dieu du vin trône au milieu de ce « harem » pour rappeler aux invités que la vie est courte et qu’il faut profiter du buffet et du vin gracieusement offert par les galeristes.

Quelques inconnues, beautés rencontrées sur  internet viennent boucler la série des portraits de femmes.

L’atmosphère devient plus difficile entre les piliers de la salle d’exposition. Dans le royaume de la mort un beau fantôme erre, flotte, à la limite de la désintégration, image fragile d’un amour perdu. Une série de têtes réduites Mundurukus ( un peuple d’Amazonie) préparées selon un rituel bien précis et deux têtes maories tatouées font face aux visages de femmes . Ces tableaux sont d’actualité car une loi  vient d’être voté au Sénat en France  pour la restitution de têtes maories, considérées comme restes humains, en raison parfois des conditions douteuses de leur trafic  au XIX eme  siècle. La partie « Thanatos » se termine par un portrait de « A  »pour Apocalypse « La Révélation » actrice bien connue zombifiée (Virginie Ledoyen) pour signifier que la beauté elle aussi disparaît  dans le pourrissement.

Ce qui frappe c’est le mélange des styles au niveau technique. Les fonds souvent monochrome à l’acrylique ou au pigment pur donne une unité de ton. Les modèles sont le plus souvent réduits aux visages et tous ses regards semblent nous observer. Les lignes des dessins  sont souvent  un mélange de reproduction dans le style des gravures  et des hachures utilisées par les dessinateurs de bande dessinée

MC1984 utilise le Posca mais aussi l’encre de chine pour plus de finesse .Les portraits  sont  souvent rehaussés au Posca blanc ou de couleur pale formant des courbes de niveau qui suivent les formes.

L’impression qui se dégage est une esthétisation maniériste  de la beauté féminine ainsi que des images de mort   . Elles rappellent l’obsession de la beauté dans notre société occidentale comme critère social, avec la volonté de reproduire sans fin ces images et de les confronter à leur propre mort par épuisement et dessèchement  ou par fétichisation voire zombification.

A l’entrée on retrouvera l’univers de Aleister 236 une sorte de lapin mutant à moitié garou et chat

créé  par MC1984 sous forme d’autocollants faits à la main pour la rue, mais aussi des toiles et des sculptures.

Pour en savoir plus sur l’artiste : cliquez ici


Laisser un commentaire