Balazs Csizik transforme les déchets marins en Suprematist Art

L’artiste hongrois Balazs Csizik réalise des compositions artistiques à partir de déchets colorés trouvés sur la plage, en hommage au mouvement artistique russe du suprématisme.

Des objets tels que des pailles en plastique colorées, des capsules de bouteilles et autres pièces déchiquetées ont été placées de manière à faire référence à l’utilisation de formes géométriques communes au mouvement artistique du suprématisme russe. Le peintre Kasimir Malevich est à l’origine du mouvement en 1915, qui se concentre sur l’art abstrait utilisant des formes géométriques de base, telles que des cercles, des carrés et des lignes, dans des couleurs limitées.

Balazs Csizik espère que les éléments de sa série contribueront à sensibiliser le public au problème de la pollution. Trouver des formes colorées dans des zones polluées apporte un élément esthétique qui rappelle à Balazs Csizik sa responsabilité.

« Cette série est basée sur le sentiment de culpabilité d’avoir trouvé du beau dans ces morceaux de plastique colorés. L’un des plus grands défis à résoudre pour l’humanité: réduire la pollution des océans »

Pour en savoir plus: Balazs Csizik

Photos © Balazs Csizik


Laisser un commentaire