Cobalt Muffin, oeuvre entre géométrie et matérialité à Shanghai par Atelier YokYok

Créée en 2019 par YokYok pour le quartier de la Yuyuan Road à Shanghai, à l’initiative de CREATER, Cobalt Muffin est la première oeuvre du studio en Chine.

L’oeuvre se situe au 1107 Yuyuan Road, à Shanghai dans le district de Changning. Elle sera exposée du 1er Octobre 2019 au 1er Juillet 2020. La Yuyuan road est l’axe principal d’un quartier dynamique qui promeut l’art et la création à l’échelle de la ville. Ce quartier vivant compte de nombreux commerces, boutiques de mode, galeries, bureaux, restaurants et logements. Cette typologie variée en fait un lieu équilibré et très actif.

La parcelle est destinée à accueillir des évènements, tels que rencontres, conférences et autres invitations ouvertes au public, qui pourront prendre place sous le Cobalt Muffin au long des 10 mois d’exposition.

Cobalt Muffin agit comme une présence géométrique flottant au dessus du sol. Son apparente complexité est en réalité faite de 60 triangles identiques et recouverts d’une peau semi-transparente en corde élastique. Le grand volume, flottant tel un nuage au dessus des visiteurs devient léger et immatériel. A la manière d’un cerf-volant ou d’une lanterne, il lévite au dessus de la parcelle dans une apparente fragilité. En invitant les visiteurs à observer et tourner autour, l’oeuvre propose un dialogue lumineux et coloré entre géométrie et matérialité, qui questionne les frontières entre art et architecture.

Sa volumétrie est le résultat de la demi-sphère d’un «polyhèdre rhombicosacron».Des poteaux prolongent les arêtes de ce dôme et le surélèvent à 2m20 au dessus du sol. 7,5km d’élastique ont été nécessaires pour réaliser cette installation ainsi qu’une structure tubulaire en acier pour résister à la tension, aux intempéries et au temps.

Tout comme pour «Les Voûtes Filantes» en 2015, YokYok a voulu jouer avec les volumes et la matière. Cette fois-ci, plutôt que d’utiliser le contexte pour générer la forme du projet, YokYok a créé un objet singulier, une surprise géométrique dans l’espace urbain. A la fois précieux par sa couleur et généreux par la place qu’il occupe, il s’offre à tous comme une friandise populaire. Sa transparence et sa légèreté contrastent avec ses arêtes saillantes et son volume. En somme, il parle d’architecture comme un filtre qui se joue de toute matière.

En savoir plus sur Atelier YokYok


Galerie


Laisser un commentaire