Combustion des Corps par Juan Lozano

Nous avons été charmés par cette série photographique dans laquelle Juan Lozano cherche à pousser le portrait jusqu’à l’effacement de sorte qu’il ne reste qu’une empreinte. Une trace comme dans la peinture rupestre.

« L’idée c’est que le spectateur reconnaisse quelque chose qu’il connaît ou qu’il a déjà vu. Une conversation entre ce que l’on voit et ce que l’on connaît. Tout dans ces figures poussent l’image photographique dans une sphère symbolique. Ce sont des figures académiques mais il n’y a pas de récit. Ce sont des photographies-peintures. Des images en mouvement obtenues par décomposition de la lumière sur des grands aplats de couleur.

Une image du corps au moment où le corps n’est plus là.

Techniquement le mouvement est créé à la prise de vue. Les figures sont le résultat de plusieurs images superposées de la même figure en mouvement. Ensuite il confère une certaine transparence aux images de sorte à créer une interaction (colorimétrique) avec l’aplat de couleur. Le tout est le résultat d’un mélange presque « chimique » entre le mouvement, la couleur et le format. »

Combustion des corps sera visible du 3 au 30 décembre 2015 à la Galerie BOA à Paris.
Vernissage le jeudi 3 décembre de 18h à 21h.

source: formulaire de contact


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 24 novembre 2015
  1. Par Jason Macuha |

    The art works are very powerful. The subject are very fluid and appears to be moving. Very artistic.

    Jason @ http://www.macuha-artgallery.com