D’entrée de jeu, exposition de José Luis Torres au Musée national des beaux-arts du Québec

Durant le mois de décembre 2017, l’artiste José Luis Torres a réalisé D’entrée de jeu, un projet artistique spécifiquement conçu pour le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ).

Une immersion progressive dans une expérience visuelle et tactile très captivante qui stimule l’intérêt des plus petits envers l’art. Un espace interactif et ludique dans lequel les enfants, accompagnés de leur famille, aiguisent leur regard sur la création, par l’amusement et l’exploration.

La couleur, la texture et le touché jouent un rôle essentiel dans la conception de ce projet stimulant. De plus, l’ensemble des éléments sculpturaux permettent aux enfants de découvrir l’univers de Torres et de partager avec lui sa démarche et sa pratique créative. L’exposition aux mille et un accents colorés convie les publics à observer, créer et se mettre en scène.

Avec ses murs parsemés de jeux d’illusions d’optique et d’effets en trois dimensions, les familles pourront profiter d’une ambiance unique qui a tout pour stimuler, pour explorer et pour réinventer de nouvelles règles du jeu.

En même temps, par l’utilisation iconoclaste de matériaux recyclés, l’exposition attire l’attention des enfants et leur montre comment devenir plus responsables envers notre planète. Chaises, kayaks, brouettes, bouées, bacs, arrosoirs, cônes et portes, pour ne nommer que ceux-là, seront une source de découverte et d’émerveillement, mais ils proposeront aussi un deuxième niveau de lecture, histoire de s’interroger sur notre rapport à l’objet, voire notre façon de les consommer.

Avec D’entrée de jeu, tout le pavillon central du MNBAQ prend vie dans une expérience vibrante en quatre actes :

LE PASSAGE
Entre les murs du Passage Riopelle, sont apparues de drôles de formes si douces mais à la fois inquiétantes. De façon ludique et avec une pointe d’ironie des formes tubulaires recouvertes de fausse fourrure verte, orange, bleue et rose situent les passants face aux notions de diversité. Procurant une stimulation visuelle et tactile, mais aussi un temps de questionnement, toute l’expérience se rapporte à un échange entre abstraction poétique et réflexion propre à une société en constant changement.

L’ARCHIPEL
Conçu comme un casse-tête géant aux possibilités infinies, des modules sur roulettes sont mis à la disposition des participants. Peints en orange, tous les éléments constituant ces modules forment tantôt un archipel de formes ou encore un chantier de création inspirant. Manipulation et création sont les mots-clés pour aborder cette section de la Galerie famille.

LA FUGUE
Sculptures surprenantes réalisées à partir d’objets multiformes et multicolores, les œuvres de Torres dans l’espace public sont vraiment distinctes. D’entrée de jeu propose un de ces magnifiques bric-à-brac, La fugue, comme une cascade d’objets en équilibre, déborde même à l’extérieur de la Galerie famille. Tout pour impressionner, faire sourire, être transporté et aussi… faire réfléchir.

LA CABANE RÉINVENTÉE
Les espaces destinés à la contemplation en silence sont aussi importants que ceux qui sont dédiés au jeu actif. Dans une autre zone de l’exposition, les enfants emprunteront plusieurs passerelles qui les mèneront vers une cabane de rêve avec ses coussins moelleux et ses livres captivants. Ils pourront s’y reposer, observer et multiplier les perspectives, permettant une variété d’interprétations spatiales, et enfin, s’inventer des chasses au trésor ou encore des lieux secrets.

L’exposition D’entrée de jeu sera accessible jusqu’au 14 octobre 2018.

En savoir plus sur José Luis Torres
Photos: © MNBAQ, Idra Labrie


Galerie


Laisser un commentaire