Exposition Contrats à Durée Déterminée au centre d’art 360m3, Lyon

Du 15 septembre au 25 novembre 2012

360m³ invite Julien Creuzet, Zhenqian Huang, Monica Restrepo, JULIACKS et Xavier Stentz à concevoir une exposition collective. 

Réunis au sein du post-diplôme 2011/2012 de l’ENSBA Lyon, les cinq artistes sont signataires d’un contrat de travail qui les lie à 360m³ pour une durée de trois mois.

Ils présenteront, dans des espaces communs, l’ensemble des oeuvres produites pendant cette période ainsi que les documents relatifs à leurs recherches.

 En marge de l’exposition, chaque artiste interviendra au cours d’une soirée pour présenter ses réalisations. Vernissage ce soir à partir de 18h, venez nombreux !! Pour en savoir plus sur 360m3, cliquez ici.

Monica est colombienne et travaille autour des légendes, ragots, mythes liés à son pays, sa région. Au travers de dessins, d’installations ou de sculpture elle offre une relecture de récit historique, politique, artistique. Elle bouscule, fait vaciller et parfois trembler certain protagoniste qui sont encore vivants. Une sorte d’artiste-journaliste d’investigation.
Julien est martiniquais et travail sur le post-colonialisme. Assez provocateur il façonne l’image du colon et bon sauvage et interroge les reste de cette sombre période mais toujours avec subtilité.
Zhenqian est chinois et travail surtout à partir de vidéos. Si il est plus difficile de circonscrire son champs de préoccupations,on peut dire que comme ses camarades, il interroge son passé, sa condition de citoyen chinois et donc les problématiques actuelles de ce pays: développement économique brutal entrainant un urbanisme dégénéré etc. Ces pièces sont assez percutantes et joue souvent sur le registre ‘tragi-comique’.
Julia de son vrai nom, est réalisatrice et performeuse. La plupart de ces travaux sont in progress, elle travail actuellement à la réalisation d’un moyen métrage intitulé Architecture d’un atome. Très impliquée dans la vie associative et culturelle de la région elle a su fédérer pas mal de monde autour de ce projet qu’elle réalisera durant l’année à venir. Pour l’exposition elle présente un projet vidéo et réalise des performances dans les espaces attenant à la galerie (rue, parc etc.)
Le travail de Xavier met en jeu des questions profondes et délicates tels que la représentation d’un Dieu, les relations inter-religions, la sexualité etc. C’est un artiste assez ambivalent qui utilise des moyens limités, sobres dans ces dispositifs vidéos mais qui questionnent acteurs et spectateurs de manière assez brutale.