Exposition des portraits de Juliette Lemontey à la Galerie Gilles Naudin

Juliette Lemontey s’est formée à l’École Régionale des Beaux Arts de Valence où elle s’est spécialisée en gravure sur zinc, découvrant l’aspect irrémédiable du trait et le cerne noir qui ont donné le ton à ses premières peintures.

La toile chinée et brute fait partie intégrante de son œuvre puisqu’en récupérant d’anciennes toiles comme support, la couleur vieillie devient un composant de sa palette à peindre. La peinture est fabriquée par ses soins. Les pigments qu’elle utilise lui permettent de composer des couleurs très personnelles et singulières, comme le noir mat velouté qui habille élégamment les chevelures de ses personnages isolés.

Même si ses toiles sont en premier lieu esquissées aux fusains, elle leur donne un caractère définitif en laissant les repentis apparents, afin de rendre visible les erreurs, les accidents. Une façon de rendre dynamique les sujets qui ne le sont pas forcément à première vue. Et d’inscrire ses toiles autant que sa démarche créative dans une dimension temporelle.

Dans cette nouvelle exposition, Juliette Lemontey se frotte à l’énigme du visage. Plutôt que d’en cultiver la surenchère et de répondre mécaniquement à l’injonction des industries de la singularité, Juliette préfère en capter ce qui, sans cesse, échappe aux regards et à la loi des préjugés. Ainsi ces portraits, tantôt faces ou masques, présentent les atours d’une individualité qui se lit par les bords. La ligne qui cercle son contour et la masse de cheveux noirs sont les seules coordonnées par lesquelles l’on pénètre son paysage.

On pourra déceler dans ses peintures le mystère d’une atmosphère japonisante. Les contrastes entre les pleins et les vides, le noir du charbon utilisé pour les touffes de cheveux et la couleur défraîchie des toiles, feront échos aux paysages et estampes asiatiques, au « monde flottant » de l’Ukiyo.

Exposition à la galerie Gilles Naudin, du 5 décembre 2018 au 6 janvier 2019.

En savoir plus sur Juliette Lemontey
Textes: Poline Harbali & Marion Zilio


Galerie


Laisser un commentaire