Exposition des récentes oeuvres de Tanabe Chikuunsai IV à la galerie Mingei

La galerie Mingei est spécialisée dans les arts anciens et les arts décoratifs contemporains du Japon. Elle accueille, pour la seconde fois, l’exposition solo de l’artiste japonais Tanabe Chikuunsai IV.

Tanabe Chikuunsai IV (né Takeo en 1973) est le fils de Chikuunsai III (décédé en mars 2014). Son premier nom d’artiste (gō) était « Shouchiku » ce qui signifie « petit bambou ». Depuis avril 2017, il porte le titre de son père, de son grand-père et de son arrière-grand-père, « Chikuunsai » qui signifie « nuage de bambou », et représente la quatrième génération de cette dynastie de vanniers.

La famille Tanabe est basée à Sakai (préfecture d’Osaka). Sa mère, Mitsuko Tanabe et son oncle Yota Tanabe sont aussi vanniers. La famille Tanabe est très connue au Japon et dispose d’un immense privilège : exposer chaque année dans les Grands Magasins Takashimaya et ce sans interruption depuis 1915.

Ce jeune artiste s’initie très tôt à l’art de la vannerie avec son père, puis étudie les Beaux Arts à l’Osaka City Crafts High School. Il est diplômé de la Tokyo Art University en sculpture, et du Bamboo Art Crafts Center Support Formation préfectoral d’Oita. Il se différencie des autres artistes de bambou par son activité internationale. Comme un ambassadeur de la vannerie japonaise, il expose et fait des démonstrations dans le monde entier.

Chikuunsai IV réalise deux types d’oeuvres en bambou. Les premières, directement issues des techniques traditionnelles transmises de génération en génération, sont fonctionnelles et destinées à l’art de l’ikebana et à la cérémonie du thé. Fidèle à la tradition, il transmet son art aux générations futures, actuellement auprès de huit jeunes disciples et de ses trois enfants. Sa fille de dix ans fait déjà ses premières démonstrations.

Ses autres oeuvres appartiennent au registre de la création contemporaine. Tanabe Chikuunsai IV est un artiste vivant dans son époque qui exprime son individualité à travers des formes sculpturales organiques, utilisant le « bambou-tigre », le « bambou-noir » et d’autres matériaux naturels. Son oeuvre fonctionnelle ou contemporaine est présente dans de nombreuses collections publiques et privées internationales. Il a également remporté de nombreux prix, aussi bien au Japon qu’à l’étranger, notamment le très prestigieux Lloyd Cotsen Bamboo Prize aux Etats- Unis en 2007. Depuis 2015, il a créé de nombreuses installations monumentales à travers le monde, lui ouvrant désormais de nouvelles perspectives dans le monde de l’art contemporain.

Exposition à découvrir du 24 novembre au 22 décembre 2018 au 5, Rue Visconti 75006 Paris.

En savoir plus sur la Galerie Mingei


Galerie


Laisser un commentaire