Festival Graphéine#6 à Toulouse par PINKPONG

Envisagé à l’origine comme un genre mineur, moyen d’étude et d’apprentissage ou outil de préparation, le dessin est aujourd’hui considéré comme une pratique artistique et une œuvre d’art à part entière.

Un regain d’intérêt pour le dessin contemporain s’est manifesté au niveau international en 2002. Depuis, les foires d’art dédiées au dessin contemporain se sont multipliées. De ce constat est né Graphéine, dont le réseau PINKPONG présente, à chaque nouvelle édition, une programmation déployant la plus grande variété de pratiques. Graphéine est également un moment privilégié de médiation, le dessin étant un médium adéquat à la sensibilisation du grand public à l’art contemporain. Le réseau PINKPONG propose différents parcours de médiation à destination des publics, des scolaires et des groupes.

Graphéine, résonne de deux syllabes dont la première, « Graphe », vient du grec ancien pour parler d’écriture, de dessin, ou d’image. Elle annonce ainsi le contenu de la manifestation. La seconde, « Ine », qui, en science, dit que la substance est « composé de », renforce ainsi le sens de la proposition et affirme notre goût particulièrement prononcé pour tout ce qui participe aux arts graphiques et dont nous aurions du mal à nous défaire. C’est ce goût qu’ils proposent de partager avec le public à l’occasion de la 6e édition du festival, du 6 novembre au 6 décembre. Alors, les toulousains, les gens de passage… allez faite un tour, ça vaut le coup !

Pour en savoir plus sur PINKPONG, cliquez ici et sur Graphéine, cliquez là.

PINKPONG | Festival Graphéine#6 from Patricia Moneront on Vimeo.


Galerie


Laisser un commentaire