Figures fantomatiques et ruines antiques dans le travail de l’artiste Diana Al-Hadid

Diana Al-Hadid crée des sculptures et des installations qui fusionnent des formes humaines avec des autels, des colonnes et d’autres formes architecturales qui s’effondrent.

Des figures de bronze sans tête semblent couler sur des blocs de béton, tandis que des orgues ou des paysages semblent torturés. Dans chacune de ses oeuvres, l’artiste syro-américaine fait référence à des vestiges archéologiques, créant ainsi des figures fantomatiques qui font référence aux ruines des sociétés du passé.
Outre les supports traditionnels tels que le bronze, l’acier et le béton, l’artiste incorpore également des matériaux plus expérimentaux tels que la cire d’abeille, la fibre de verre et la mousse.

Pour en savoir plus: Diana Al-Hadid

Photos © Diana Al-Hadid / Marianne Boesky Gallery


Galerie


Laisser un commentaire