Fleurs géantes pour l’exposition « What Befell Us » de l’artiste Tiffanie Turner

Dans sa dernière exposition personnelle, « What Befell Us », l’artiste californienne Tiffanie Turner explore les notions de vieillissement et d’imperfection.

Des énormes fleurs comme des dahlias, des roses et des renoncules, sont fabriquées à partir de papier crépon italien et fixées aux murs de la galerie.
L’artiste s’est sentie fortement incitée à se concentrer sur le changement climatique et les risques environnementaux dans sa dernière exposition. En tant que femme faisant face au vieillissement dans une société superficielle, Tiffanie Turner a constaté des parallèles personnels avec notre obsession pour la fraîcheur et la perfection.

Lorsque j’ai commencé à choisir mes spécimens pour cette exposition, au lieu de superposer des imperfections formelles sur ces pièces, j’ai recherché des fleurs belles, même si elles ne sont pas parfaites. Chacune est « imparfaite », mais elles sont indéniablement toujours belles. Pourquoi continuer à essayer de créer plus de beauté, pourquoi ne pouvons-nous pas simplement nous contenter de la beauté dans l’imperfection ?

« What Befell Us » est à découvrir à la galerie Eleanor Harwood de San Francisco jusqu’au 15 juin 2019.

Pour en savoir plus: Tiffanie Turner

Photos © Shaun Roberts / Eleanor Harwood Gallery


Galerie


Laisser un commentaire