Le Grand Livre de Ruinart par Georgia Russell

1729, l’histoire de la Maison Ruinart commence à s’écrire. Le Grand Livre consigne les premières performances fondatrices de la Maison sous la plume déliée de Nicolas Ruinart à partir du 1er septembre 1729.

En tournant délicatement ses pages, on déniche les dates et modalités de la première expédition de vin en bouteilles, les détails d’acquisitions de parcelles de vignes et l’on quantifie les approvisionnements en raisin. Georgia Russell est une jeune artiste plasticienne écossaise, diplômée du Royal College of Art. Lauréate d’un concours, elle gagne une place dans une résidence d’artistes à Paris. Elle aime parcourir la ville-lumière afin d’y puiser son inspiration. Ses pas la mènent chez les bouquinistes, sur les quais de la Seine. Elle en achète quelques-uns pour parfaire sa connaissance du français, puis pour les façonner. Elle les touche, les manipule, les découpe, les tranche et les colle. La précision et la finesse de ses découpes mettent en exergue des mots, révèlent des couleurs. Armée de la pointe acérée, elle entre dans leur intérieur pour en sortir le meilleur. Des formes vivantes naissent. Ses œuvres deviennent abstraites pour mieux alerter notre imagination.

«Époustouflant, grandiose, fantastique», les adjectifs puissants s’accumulent lorsque Georgia Russell décrit l’émotion qui l’a saisie lors de sa visite des crayères de la Maison Ruinart. En témoignage à l’histoire si riche de la Maison et à son Grand Livre, Georgia Russell a réalisé une sculpture grandiose. Sous son scalpel, l’objet devient mouvement. La lumière qui joue à travers les mots ainsi que son relief le ramènent au présent. Un son sec mais envoutant. Le geste est rapide, précis et répétitif. Il rend hommage au travail de l’homme dans les crayères. Georgia Russell sublime le flacon du Blanc de Blancs avec cet ornement d’une blancheur immaculée. Les multiples entailles cisèlent cette parure avec précision et finesse et jouent avec la lumière du Chardonnay, cépage emblématique de la Maison. L’effet de loupe propage à l’infini ses reflets couleur or. Les cathédrales de blancheur sont les gardiennes des flacons de Ruinart. Ce coffret élégant en est le prolongement.

Pour en savoir plus sur Ruinart, cliquez ici et sur Georgia Russell, cliquez là.
Texte et photos: courtesy of Ruinart.


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 25 juin 2014
  1. Par Estampapier |

    C’est superbe! le papier est très beau et les photos sont magnifiques.