Improbabilis, le végétal sous les obus

Le Jardin Botanique de Bordeaux accueille du 2 juin au 1er novembre 2015, l’exposition photographique « Improbabilis, le végétal sous les obus ». C’est un coup de projecteur sur l’incroyable conquête de la Nature sur le toit de la Base sous-marine, bâtiment emblématique et énigmatique de Bordeaux.

Son toit porte les stigmates des bombardements. Les pare-bombes en béton ont volé en éclats par endroit sous l’intensité des obus, laissant des trous béants dans l’armature. Aussi improbables qu’ils soient, ces trous accueillent désormais des poches de nature à la végétation spontanée, riche et variée (chênes, frênes, saules, fougères et même des orchidées sauvages). Au fil des décennies, et sans l’intervention de l’homme, de véritables paysages se sont installés dans les débris. Quelle ironie qu’un obus soit à l’origine de la vie !

Un tandem bordelais à l’origine de cette exposition: Nicolas Deshaies-Fernandez, paysagiste-botaniste et Anthony Rojo, photographe. Nicolas est à l’origine du projet. Le potentiel paysager, biologique et poétique du toit de la Base sous-marine, lui a donné l’envie de créer une exposition consacrée à cette biodiversité exceptionnelle insoupçonnée. Il travaille la scénographie de l’exposition en collaboration avec le photographe. Anthony a photographié la vie du toit de la Base sous-marine pendant une année, à chaque saison, peu importe les conditions climatiques. À travers ses photographies se dévoile une végétation pionnière, à la conquête d’un béton qui cède. C’est une immersion totale qu’il propose entre structure architecturale du bâtiment, lumière atypique et irréelle d’un tel lieu et la force d’un végétal conquérant. Il réalise le graphisme et la scénographie de l’exposition.

Pour en savoir plus sur Nicolas Deshaies-Fernandez, cliquez ici et sur Anthony Rojo, cliquez là.
Photos: Anthony Rojo / concept et textes Nicolas Deshais-Fernandez

source: formulaire de contact


Galerie


Laisser un commentaire