L’Aire, la rencontre de la forme, de la lumière et de l’ombre à Montréal

Pendant tout l’été sur l’avenue du Mont-Royal, les promeneurs qui désirent faire une pause, profiteront d’un peu d’ombre et de fraîcheur sous L’Aire, une installation aérienne évocatrice, sorte de canopée architecturale tout en souplesse et transparence.

L’Aire s’inscrit au cœur même du Plateau-Mont-Royal et de son avenue principale. Flottant à neuf mètres de hauteur, elle vient ponctuer la Place Fleurs-de-Macadam, à l’angle de l’avenue du Mont-Royal et de la rue Boyer.

L’Aire, nom choisi soigneusement par les concepteurs de l’installation pour ses différentes significations – aire de repos, aire de jeu, plan et surface en géométrie de l’espace, ou encore nid de l’aigle –, se rapporte parfaitement à cette œuvre aérienne. Composée d’un ensemble de neuf triangles aux variations de couleurs acidulées, L’Aire déploie sa longue diagonale et traverse la Place dans un grand coup de fraîcheur, comme la trajectoire d’un cerf-volant qui défie la gravité. Baignant dans la lumière de l’été, l’installation joue de sa dualité transparence / opacité pour délimiter au sol des zones d’ombres qui se redéfinissent tout au long de la journée en fonction de la course du soleil. L’Aire invite à lever le regard, à voir le ciel à travers un nuancier estival, à profiter du plaisir simple de glaner quelques moments d’évasion, de liberté.

Cette installation unique est une commande de la Société de développement de l’Avenue du Mont-Royal, conceptualisée et réalisée par Odace Événements et EN TEMPS ET LIEU, en collaboration avec Impact Production. Projet d’expérimentation et de réflexion sur l’espace public, L’Aire a posé différents défis à ses concepteurs. Stéphanie Leduc (Odace Événements) explique : « Nous avons dû effectuer plusieurs recherches avant d’atteindre ce résultat : entre autres, entreprendre une étude d’ensoleillement pour maximiser les bienfaits de l’installation en fonction des zones d’ombre au cours de la journée et de la saison ; nous avons aussi eu comme soucis constant d’intégrer l’œuvre au site, en reprenant notamment les couleurs du mobilier en place ainsi que les formes définies par les différents espaces de la Place. »

L’Aire, poétique et estivale, flottera ainsi au-dessus des têtes des montréalais et des touristes jusqu’au mois d’octobre 2019.

En savoir plus sur L’Aire et l’Avenue du Mont-Royal
Photos: Bernard Fougères

source: communiqué de presse v2com


Galerie


Laisser un commentaire