Le destin des maisons iraniennes abandonnées par le photographe Gohar Dashti

Ayant grandi au milieu d’un conflit, le photographe iranien Gohar Dashti puise dans ses souvenirs pour réaliser son travail. Sa série « Home » décrit l’effet de la guerre sur des lieux autrefois définis comme «chez soi».

Toutes les maisons abandonnées représentées se trouvent en Iran et appartenaient autrefois à des personnes ayant émigré pour des raisons politiques et sociales. Absence d’identité, les maisons sont dépourvues de toute connotation de « maison »: confort, sécurité, vie humaine,… Les plantes les consomment maintenant, se faufilant dans les cages d’escaliers et surgissant à travers les fissures du plancher, conquérantes et revendiquant les maisons comme étant les leurs.
Outre la structure, toutes les traces d’humanité ont été éliminées, les maisons ont succombé au pouvoir de la nature.

Bien que « Home » soit une fabrication et un aménagement de la réalité par l’artiste, la série, qui suscite la réflexion, pousse le spectateur à réfléchir sur la place de l’homme dans le monde naturel et dépeint l’homme comme étant transitoire et la nature comme éternelle.

Pour en savoir plus: Gohar Dashti

Photos © Gohar Dashti


Galerie


Laisser un commentaire