Le projet « Roses For Mother » rapproche le photographe Dominik Tarabański de sa mère

Le photographe polonais Dominik Tarabański vit à New York et sa série « Roses For Mother » a été créée pour combler les 9000 km qui le séparent de sa mère.

« Je suis peut-être né optimiste, ou l’optimisme de ma mère m’a peut-être lentement infecté. Elle trouve le positif dans n’importe quelle situation. Même quand il fait froid, gris et qu’il pleut dehors, elle dira: «Quelle belle averse!» Nous sommes séparés par 6000 miles. Ce qui nous relie, c’est notre optimisme commun et les cartes postales que je lui envoie lors de mes voyages. Elle ne peut pas me rejoindre, même si j’aimerais beaucoup l’emmener partout avec moi. C’est elle qui m’a appris à être curieux et à rechercher la beauté et le positif. Une partie d’elle continue de me pousser en avant et, en retour, je lui envoie des fragments de ce que je vois.

Je collectionne les branches et les fleurs, je les arrange patiemment et en silence. Les bâtons claquent, les fleurs se plient et meurent, les élastiques se cassent, le ruban adhésif ne retient pas la composition, les choses se défont avant même que je réussisse à prendre une photo. Je suis assis là, travaillant minutieusement sur chaque composition, et je n’oublie jamais qui m’a dit de croire que tout est possible. J’aimerais montrer à ma mère toutes les capitales du monde et plus encore. Jusqu’à ce que je sois capable de le faire, je continuerai à partager avec elle mes cartes postales et ces images de fleurs que je cueille en cours de route. »

Pour en savoir plus: Dominik Tarabański

Photos © Dominik Tarabański


Galerie


Laisser un commentaire