Les sculptures de l’artiste Nathalie Miebach, sont réalisées à partir de données météorologiques

Nathalie Miebach, artiste conceptuelle basée à Boston, tisse des sculptures complexes et colorées à l’aide de corde, de bois, de papier, de fibres et de données d’événements météorologiques.

Deux des dernières séries de l’artiste explorent l’impact des eaux pluviales sur nos vies et sur les écosystèmes marins.
La série « Changing Waters » utilise les données de l’Administration nationale des océans et de l’atmosphère (NOAA) et du Système d’observation de l’océan du golfe du Maine (GoMOOS) ainsi que des stations météorologiques côtières pour montrer les relations entre les évènements météorologiques et les changements de la vie marine.

De même, l’artiste utilise les données météorologiques des tempêtes récentes, notamment l’ouragan Sandy, l’ouragan Maria et l’ouragan Katrina, pour réaliser sa série “Floods”, qui traite à la fois des récits d’expériences scientifiques et humaines. Les éléments coupés et tissés sont reliés entre eux pour former des formes et des motifs géométriques.

Nathalie Miebach a commencé à explorer l’intersection des sciences et de l’art en prenant des cours en astronomie à l’Université de Harvard en même temps qu’elle apprenait l’art de la vannerie dans une école voisine.

Pour en savoir plus: Nathalie Miebach

Photos © Nathalie Miebach


Galerie


Laisser un commentaire