One of Us par Giacomo Favilla et Francesca Lombardi

Le masque est un objet que l’on retrouve dans presque toutes les cultures du monde. Alors que dans l’Ouest, il a perdu la plupart de son symbolisme et la signification rituelle, dans d’autres sociétés, il a conservé une aura puissante (les chamans portent des masques d’animaux au cours de rituels pour invoquer les esprits, les guerriers portent des masques de lion pour gagner de la force et du courage…)

Mais qu’advient-il lorsque, dans un geste qui transcende les cultures et les traditions, les citadins portent des masques d’animaux utilisant la technique de l’origami traditionnel ? La collaboration récente du photographe de mode Giacomo Favilla et de la designer en origami Francesca Lombardi, est remplie de significations très subtiles et délicates. Intitulé One of Us, le projet se compose de magnifiques portraits en noir et blanc, de gens portant des masques d’animaux en origami, assis dans un fauteuil. L’intention était de créer une impression de monde imaginaire, où nature animale et humaine se mélangent en une seule entité. Chaque masque a été subtilement plié maintes et maintes fois pour ressembler à un animal différent.

One of Us sera présenté sous forme d’exposition avec d’autres travaux des deux artistes à partir du 28 novembre 2013 et jusqu’au 16 février 2014 à The Book Club à Londres.

Pour en savoir plus sur Giacomo Favilla, cliquez ici et sur Francesca Lombardi, cliquez là.
Photos: © Giacomo Favilla

source


Galerie


Laisser un commentaire

Commentaires

1
| 6 novembre 2013
  1. Par yo |

    Magnifiques portraits.
    Le mélange des deux univers sont très intéressant.
    Un véritable atmosphère « mystique » se créer et ne laisse pas l’interlocuteur indifférent.

    J’aime beaucoup !