Une page de journal sculptée dans le sable par l’artiste Toshihiko Hosaka incite le Japon à réduire sa consommation de plastique

Le 30 mai est la Journée Zéro Déchet au Japon, la date vient du jeu de mots numérique, 5 (go) 3 (mi) 0 (zéro), qui peut être lu comme « gomi zéro » ou zéro déchet.

Ce jour-là, le journal Tokyo Shimbun publiait un éditorial d’une page intitulé « Les plastiques flottant dans nos mers » et soulignant l’impact dévastateur du plastique sur la vie marine. Du titre de l’article aux images et au texte, tout a été sculpté dans le sable sur une plage au Japon puis photographié.

Cette page de journal sculptée dans le sable est l’œuvre de l’artiste Toshihiko Hosaka, il a travaillé avec les habitants et les étudiants de Lioka, dans la préfecture de Chiba, pour créer cette immense oeuvre. Il aura fallu onze jours pour terminer cette pièce de 50m sur 35m.

Voici un extrait du texte (en anglais):

The sea does not speak. So, I will speak in its place. Currently, the lives of many creatures in the sea are being taken. The cause is plastic. Plastic bags, plastic bottles, styrofoam… 8 million tons of plastic used in everyday life are dumped in places like rivers and the ocean every year, and remains floating as garbage. By swallowing or being entangled in plastic garbage, about 700 species of animals including sea turtles, seabirds, seals, and fish are harmed and killed.

Lire l’intégralité du texte.

Pour en savoir plus: Toshihiko Hosaka

Photos © Toshihiko Hosaka


Galerie


Laisser un commentaire