Variations, scénographie du Cabaret Sauvage par le Collectif Parenthèse

Formé en 2012 par un groupe d’amis et architectes, le Collectif Parenthèse constitue un cadre de réflexion et d’expérimentation autour des pratiques de l’espace et de la ville.

Son dernier projet a pris place au Cabaret Sauvage à Paris et a mis en scène dix-mille pièces de laiton en suspension dans le cadre d’une série composée de 5 épisodes de 30 minutes proposant de mettre en relation deux univers musicaux de manière inédite.


Electric Rescue & Gaspar Claus

Les concepteurs nous en disent plus ce travail: « L’interprétation de deux musiciens sur une scène circulaire est pleine de sens. Un monde pour deux mondes. Une rencontre qui se pense plus volontiers sous forme d’une complémentarité qu’une dualité. L’univers de la musique savante ne tournant plus le dos à celui de la musique électronique.


Dubfire & Mari Samuelsen

Une rencontre artistique au coeur du processus de réflexion. L’union de deux musiciens comme support d’une expérience poly-sensorielle esquisse une installation sur mesure ; réunissant le champs des spectres que constitue les ondes sonores et lumineuses pour en mesurer toute sa splendeur.

Des éclats de lumière matérialisent la magnificence et les tonalités d’un moment musical inédit. Un émoi sans fin qui donne grâce au dispositif, dans une épaisseur substantielle de la scène. Une dimension manifeste du temps comme écrin, devenant propice au jaillissement de la musique.

Pour donner forme et sens à nos intentions, nous choisissons la puissance évanescente de la lumière. Une matière brute et fugace que nous désirons célébrer. Miroitement et chatoiement donnent ainsi matière à éprouver et ressentir les fréquences sonores et visuelles.


Jeff Mills & Émile Parisien

À l’aide de médiators laqués dorés suspendus en série, nous projetons un champs tridimensionnel d’éléments qui reflètent la lumière. »


Chloé et Vassilena Serafimova

Pour en savoir plus sur Collectif Parenthèse, cliquez ici, pour voir/écouter les 5 épisodes, cliquez là.


Zadig & Thomas Enhco

source: formulaire de contact


Galerie


Laisser un commentaire