BARLEY, confident en bois et tissage de cuir par Justine Bossé, Magali Voirin et Vincent Hudelot

À l’occasion de la Biennale Révélations au Grand Palais, Justine Bossé, tisserande de cuir à la tête de l’atelier Kapara, y a présenté ses collections et Barley, une création originale née de son souhait d’afficher ses tissages en trois dimensions.

Pour ce projet, elle a fait appel à deux collaborateurs de son atelier collectif, le 67, créant l’alliance entre 3 savoir-faire traditionnels: l’ébénisterie, le tissage, et la tapisserie d’ameublement. Du tronc originel en chêne transformé par Vincent Hudelot pour former la structure du meuble, celui-ci a ensuite été habillé par Magali Voirin d’un tissage de cuir, confectionné par Justine Bossé.

Barley est ainsi fait de bois de chêne huilé, de cuir d’agneau plongé, de fils de lin et polyester, de crin animal et végétal, de ressorts et de toile de jute.

Ce confident s’inspire du style des gentlemen’s clubs anglais, et notamment des fauteuils Chesterfield de la fin du XIXème siècle, dans une esthétique inspirée des codes stylistiques masculins qui rappelle les fûts de whisky. D’où son nom Barley « orge » en anglais.

L’assise invite à l’intimité et à la confidence. La touche finale réside dans l’ajout de filets en laiton et de deux reposes verres aux extrémités de l’assise. Ce meuble au cuir bleu nuit, conçu en l’espace de huit mois, a demandé recherche, technicité et patience.

En savoir plus sur Justine Bossé, Magali Voirin et Vincent Hudelot
Photos: © Patrice Molle


Galerie


Laisser un commentaire