« Coal: Post-Fuel » l’installation de Jesper Eriksson qui réinterprète l’utilisation du charbon

Le designer suédois Jesper Eriksson a créé une installation composée de revêtements de sol, de meubles et d’autres objets en charbon.

« Coal: Post-Fuel » explore un avenir idéalisé dans lequel le charbon est considéré comme un matériau de design d’intérieur, par opposition à son statut actuel de l’un des quatre principaux combustibles fossiles.
À l’état naturel, le charbon est un matériau solide, riche en carbone, qui constitue la principale source d’énergie de l’humanité. Mais en plus de générer de l’énergie, les centrales à charbon rejettent d’énormes quantités de dioxyde de carbone, l’un des gaz à effet de serre responsable du dérèglement climatique.

Il a fait évoluer les hommes et permis le progrès technologique, tout en polluant et en nuisant à la santé de ceux qui le travaillent.

« Coal: Post-Fuel » cherche à savoir si ce combustible fossile bon marché et controversé a une signification plus complexe et un avenir alternatif comme matériau. Certaines pièces de la collection sont laissées à l’état brut, tandis que d’autres sont transformées en un fini similaire au marbre noir.

Pour en savoir plus: Jesper Eriksson

Photos © Jesper Eriksson


Galerie


Laisser un commentaire